Kon Plông, un trésor de biodiversité à conserver

Fauna & Flora International a découvert un "trésor écologique" dans la forêt de Kon Plông dans la province de Kon Tum. Point chaud de biodiversité, elle doit être protégée et restaurée.
Kon Tum (VNA) - Fauna & Flora International, une ONG environnementale spécialisée dans la conservation de la nature, a découvert un "trésor écologique" dans la forêt de Kon Plông. Point chaud de biodiversité, elle doit être protégée et restaurée.
Kon Plông, un trésor de biodiversité à conserver ảnh 1De nombreuses espèces d’oiseaux précieuses ont été enregistrées à Kon Plông, province de Kon Tum. Photo : CTV/CVN

La forêt de Kon Plông se situe dans la province de Kon Tum (Hauts Plateaux du Centre). C’est le lieu de refuge de quelque 500 doucs à pattes grises et d’une centaine de gibbons à joues jaunes du Centre, deux espèces actuellement menacées d’extinction. Ces dernières cohabitent avec d’autres espèces animales précieuses comme la civette de palmier ou les ours noirs asiatiques…Les recherches sur le terrain conduites par Fauna & Flora International (FFI) et le Centre de conservation de la biodiversité GreenViet depuis 2016 ont permis de monter ce bilan.

Le douc à pattes grises est endémique au Vietnam, l’espèce est classée "en danger critique d’extinction", critère indiquant le plus haut de danger de la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Les populations des Parcs nationaux de Kon Plông et Kon Ka sont probablement les deux plus grandes restantes de cette espèce.

Avec l’aide de 130 pièges photo Panthera installés dans 120 lieux différents, l’équipe a capturé les images de 121 espèces de mammifères et d’oiseaux, dont certaines espèces sont en danger critique d’extinction. Par exemple, la population de civettes de palmier a été trouvée par surprise dans de nombreux endroits à Kon Plông. Il s’agit d’un petit carnivore classé "en danger" sur la Liste rouge de l’UICN et considéré d'importance internationale. Malgré cela, elle est toujours victime de la chasse, même à l’intérieur des Parcs nationaux.

En outre, les appareils photo ont également enregistré la présence de nombreuses espèces d’oiseaux précieuses du Vietnam telles que le Garrulaxe à oreilles marron (Garrulaxe du Kon Ka Kinh) et le Garrulaxe de Ngoc Linh (Garrulax ngoclinhensis), ce dernier étant endémique au Vietnam.

Les résultats de ces recherches montrent que la forêt de Kon Plông est l’une des zones de conservation les plus précieuses non seulement à Kon Tum mais également au Vietnam et dans la région Asie du Sud-Est.

Création d’une réserve
Kon Plông, un trésor de biodiversité à conserver ảnh 2Doucs à pattes grises découverts à Kon Plông. Photo : GreenViet/CVN

"Kon Plông est l’une des forêts les plus importantes en dehors du réseau forestier à usage spécial du Vietnam, sa biodiversité exceptionnelle est d’une grande importance nationale et mondiale. Elle est un élément vital du patrimoine national du Vietnam et un trésor national", a souligné Josh Kempinski, directeur national du FFI. "Il s’agit non seulement d’une région disposant de nombreuses espèces endémiques rares, mais aussi du seul couloir de liaison entre les parties Sud et Est de la cordillère de Truong Son", a-t-il ajouté.

Pour sa part, Trinh Lê Nguyên, directeur du Centre pour l’homme et la nature, estime qu’avec les informations importantes sur la biodiversité que les scientifiques ont récemment récoltées, la forêt de Kon Plông mérite d’être transformée en Réserve naturelle précieuse des hauts plateaux du Centre.

Avec sa grande biodiversité, Kon Plông, qui couvre une superficie de plus de 84.000 ha, est actuellement confrontée à de nombreuses menaces telles que le braconnage, l’exploitation illégale du bois, la déforestation, l’élargissement de la culture, la construction des routes ou des centres hydroélectriques qui provoquent des difficultés pour les organismes gestionnaires. Malgré les gros efforts des gardes forestiers, de nombreuses espèces comme l’ours, le pangolin, les primates et certains oiseaux font encore l’objet de braconnages.
 
De plus, les organismes compétents se concentrent actuellement sur l’aspect sylvicole de la forêt et s’efforcent d’empêcher les prélèvements illégaux de bois précieux. Les experts ont donc souligné la nécessité de mettre en place des mesures de conservation de la biodiversité par le biais d’une coopération entre les organisations sociales et les organismes compétents. La priorité doit être accordée à la création d’une réserve pour protéger cette forêt.

Depuis fin 2018, le FFI, en coopération avec GreeenViet et les autorités locales, a mené des activités pro-biodiversité dans certains villages et communes à côté de la zone noyau de Kon Plông. En outre, de nombreux programmes de sensibilisation sur l’importance de protéger les espèces en voie d’extinction ont été menés auprès des habitants. Le FFI a également créé un réseau de bénévoles chargés de protéger la vie sauvage et de surveiller les activités de braconnage.

Enregistrer Kon Plông à la liste des forêts à usage spécifique du Vietnam pour la période 2021-2030, protéger ses ressources biologiques et paysagères et l’inscrire au Plan de conservation de la biodiversité pour la vision 2050, c’est ce qu’a recommandé Nguyên Quôc Dung, expert de l’Institut d’inventaire et de planification forestière du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. – CVN/VNA


Voir plus