Le président Tran Dai Quang rencontre des médecins et cadres de l'hôpital de Bach Mai. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - Le président Tran Dai Quang s’est rendu le 26 février dans l’hôpital Bach Mai à l’occasion du 63e anniversaire de la Journée des médecins vietnamiens (27 février).

Il a formulé ses meilleurs vœux aux médecins à l’occasion de cette journée et exprimé sa reconnaissance pour les acquis et les contributions du personnel de l’hôpital Bach Mai comme des autres établissements hospitaliers du pays au développement du secteur de la santé.

« Le pays doit faire face à la pollution de l’environnement entraînant épidémies et maladies dangereuses. C’est une pression, un défi pour le secteur de la santé. Il faut que le secteur et son personnel s’efforcent de perfectionner leurs services et leurs qualifications professionnelles », a-t-il souligné.

Le secteur de la santé ​doit renforcer la formation et l’application des technologies, resserrer les liens intersectoriels et interrégionaux, accélérer les recherches scientifiques et réduire la surcharge dans les hôpitaux, a-t-il ajouté.

A cette occasion, Tran Dai Quang a remis l'Ordre du Travail de deuxième classe à l'hôpital et l'Ordre du Travail de première classe à son directeur, le professeur associé​-docteur Nguyen Quoc Anh, aussi "héros du Travail" et "médecin du peuple".

L'hôpital Bach Mai est un établissement pluridisciplinaire de Hanoï considéré comme l'un des plus importants du Vietnam. ​Il a été créé en 1911 sous la domination coloniale française. Il a joué un rôle important dans le système de santé national et est par ailleurs un grand centre de formation de cadres, ainsi que de recherche médicale du pays.

Durant la résistance contre les impérialistes américains, ​​​l'hôpital Bach Mai ​a été à quatre reprises la cible ​de  bombardements. Le 22 décembre 1972, ​il a été détruit et 28 médecins et cadres ont été tués. L'hôpital a ensuite été reconstruit.

Le même jour, la vice-présidente permanente de l’Assemblée nationale Tong Thi Phong est allée visiter l’Hôpital national d'obstétrique et de gynécologie, premier établissement du pays en soins ​de santé des mères et nouveau-nés.

L’hôpital recense 1.000 lits, huit salles fonctionnelles, 14 sections médicales, sept centres et compte un contingent de 1.300 médecins et cadres de santé. -VNA