Le nombre de personnes touchées par un cancer à Ho Chi Minh-Ville a tendance à augmenter puisqu'en quatre années, de 2006 à 2010, plus de 31.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués, soit une hausse annuelle de 5,4% en moyenne.

C'est ce qu'a affirmé le docteur Pham Xuan Dung, vice-président permanent de l'Association de cancérologie de Ho Chi Minh-Ville lors du 15e colloque sur la prévention et la lutte contre le cancer de la mégapole du Sud, qui a lieu les 6 et 7 décembre.

Placé sous les aupices des associations de cancérologie de Ho Chi Minh-Ville et du Vietnam en collaboration avec l’Hôpital d'oncologie de cette ville, ce colloque a réuni plus de 1.500 délégués américains, français, australiens, taïwanais et vietnamiens.

Selon le docteur Bui Dieu, vice-président de l'Association de cancérologie du Vietnam, la plupart des patients sont diagnostiqués tardivement et le taux de guérison est faible.

Lors de ce colloque, les spécialistes ont présenté les dernières technologies dans le traitement de cette maladie. -AVI