De précieuses leçons tirées des "trous" de la prévention du COVID-19

La gestion relâchée dans l'isolement, le manque de surveillance dans des localités, la contamination croisée ont poussé l'épidémie à évaluer de façon rapide et compliquée.
De précieuses leçons tirées des "trous" de la prévention du COVID-19 ảnh 1Un point de contrôle épidémique dans le hameau de Noi Do, commune de Bac Ly, district de Ly Nam. Photo: VNA

La gestion relâchée dans l'isolement, le manque de surveillance dans des localités, la contamination croisée dans la "citadelle" la plus solide-établissement médical... ont poussé l'épidémie à évaluer de façon rapide et compliquée, menaçant d'emporter tous les efforts faits ces derniers temps dans la lutte anti-Covid-19.

Au cours de la semaine dernière seulement, une série de cas résultant d'une mauvaise supervision des personnes mises en quarantaine, après l'isolement, ont permis à l'épidémie de COVID-19 de se propager rapidement dans la communauté. 

Ces quelques cas ont conduit à des grappes de cas dans de nombreuses localités différentes telles que Hanoï, Da Nang, Vinh Phuc, Ho Chi Minh-Ville, Hai Duong, Hung Yen, Da Nang..., faisant craindre la propagation du Covid-19 à travers le pays.

Une série de "trous" issus de la santé locale, dans des zones d'isolement ou des contaminations croisées dans certains établissements médicaux inquiètent de nombreuses personnes dans le contexte de l'éclosion de la pandémie de COVID-19 dans le monde en fort développement.

Actuellement, la pandémie de COVID-19 fait rage dans le monde entier, particulièrement dévastatrice dans les pays voisins. Après de nombreux efforts de l'ensemble du système politique, après plusieurs jours au Vietnam sans un seul cas d'infection dans la communauté, l'épidémie est maintenant apparue dans certaines localités avec des développements rapides et compliqués.

Cette situation  menace d'effacer toutes les réalisations et tous les efforts de l'ensemble du système réalisés ces derniers temps... Pendant ce temps, le Comité de pilotage national pour la prévention et le contrôle du COVID-19 prédit que la situation épidémique continuera de se compliquer à long terme et on ne peut confirmer la fin de l'épidémie.

Lors de la récente réunion du Comité de pilotage national pour la prévention et le contrôle du COVID-19, en analysant un certain nombre de cas de maladie après avoir terminé l'isolement concentré et infecté la communauté, la permanence dudit comité a indiqué que récemment, il s'était produit une situation dans laquelle certaines installations d'isolement concentré n'ont pas pleinement respecté les réglementations et les instructions du ministère de la Santé, en particulier dans la gestion lors de la détection de cas isolés d'infection au COVID-19. Le travail de remise et d'accueil des personnes ayant terminé la période d'isolement concentré, puis celui de suivi et de surveillance médicale sur les lieux de résidence en de nombreux endroits est très lâche.

Une ligne de défense importante dans cette phase épidémique a été "percée", il s’agissait de l'Hôpital national des maladies tropicales lorsque des grappes de cas d'infection croisée étaient apparues à l'hôpital. L’Hôpital national des maladies tropicales, en particulier  le 2el'établissement à Dong Anh, en banlieue de Hanoï, qui est considéré comme un « bastion » du secteur médical dans le nord, où il reçoit et traite les patients de COVID-19, notamment les plus graves.

Ce n'est pas la première fois qu'une contamination croisée au COVID-19 se produit en milieu hospitalier. Auparavant, des infections croisées s'étaient produites dans les grands hôpitaux tels que l'hôpital Bach Mai (mars 2020), l'hôpital Da Nang (juillet 2020).

L'une des étapes importantes pour aider à retracer la source de l'infection au COVID-19 lorsqu'il y a de nouveaux cas est la déclaration médicale. Mais aujourd'hui, beaucoup de personnes ne déclarent pas activement ou déclarent de façon sommaire, notamment, le contrôle post-déclaration par les autorités n’est pas non plus vraiment sérieux.

Analysant la situation épidémique au cours de la semaine dernière, le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long a déclaré : « Récemment, le gouvernement et le Premier ministre ont pris des mesures très fortes, considérant cela comme l'une des faiblesses et des lacunes dans la gestion. D'autre part, nous avons également évalué et appris les causes des cas d'infection après 14 jours d'isolement concentré. Après avoir discuté avec des agences et des experts, le ministère de la Santé a décidé de prolonger la période d'isolement concentré de 14 à 21 jours ».

Par ailleurs, la de remise des personnes dont la période d'isolement est expirée entre le centre d'isolement et les localités où vivent les personnes mises en quarantaine est encore faible et nécessite un remède de fond. Concernant cette question, le ministère de la Santé a fourni des conseils et des orientations aux localités, et stipule que les localités doivent surveiller la santé des personnes après un isolement concentré pendant 7 jours supplémentaires.  

Le ministre de la Santé a également souligné que les hôpitaux sont les endroits où les infections sont découvertes, donc le risque est très élevé.Par conséquent, le ministère de la Santé a demandé à tous les hôpitaux de procéder à un dépistage approfondi et continu du personnel médical et des groupes à haut risque et de mettre en œuvre toutes les mesures de prévention et de contrôle de l'épidémie afin d’assurer qu’il n'y a pas d'infection croisée dans l'hôpital.

D'autre part, face à l'évolution compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Comité de pilotage national de prévention et de contrôle du COVID-19 a demandé aux populations de suivre strictement les réglementations de prévention et de contrôle de l'épidémie, notamment le "vaccin 5K+" du ministère de la Santé. Les agences, les unités et les localités doivent être drastiques dans la mise en œuvre ainsi que dans le suivi de la mise en œuvre de cette tâche. -VietnamPlus

Voir plus