Comment régler le déséquilibre du ratio des sexes à la naissance

La campagne intitulée "Ensemble pour régler le déséquilibre du ratio des sexes à la naissance" a été lancée samedi à Hanoi par, entre autres, l'Association des femmes vietnamiennes et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.
La campagne intitulée "Ensemble pour régler le déséquilibre du ratio des sexes à la naissance" a été lancée samedi à Hanoi par, entre autres, l'Association des femmes vietnamiennes et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.

Dans son allocution d'ouverture, le président de l'Association des agriculteurs du Vietnam, Nguyen Quoc Cuong, a alerté sur le déséquilibre du ratio des sexes à la naissance au Vietnam, avec un taux qui est passé de 106,2 garçons pour 100 filles en 2000 à 113,8 pour 100 en 2013. Le pays devra certainement faire face à une situation dangereuse en 2050, puisque les estimations font état de 2,3 à 4,3 millions d'hommes vietnamiens qui pourraient être dans l'impossibilité de trouver compagne.

L'association s'est ainsi engagée à renforcer la sensibilisation sur l'importance de l'équilibre du ratio des sexes pour le bonheur de la vie conjugale comme le développement du pays afin de remédier au plus vite à la situation actuelle.

Selon Arthur Erken, représentant en chef de la FNUAP au Vietnam, l'explication de ce phénomène réside non seulement dans la sélection du genre des bébés, mais dans le problème de l'inégalité homme-femme dans la société, avec la mésestime de la gente féminine.

Il faut garantir la dignité et les droits des femmes et filles, en leur facilitant notamment davantage l'accès à la santé, l'éducation, l'emploi et encourager les hommes à participer au règlement de cette question.

Après le lancement de cette campagne, de nombreux séminaires sur ce thème sont prévus dans les localités comme Hanoi, Hai Duong, Bac Ninh... -VNA

Voir plus