Photo: VNA

Ha Giang (VNA) - Le 6e Festival national de chant "then" et de "dan tinh" des ethnies Tày, Nùng, Thai s'est clôturé lundi soir dans la province de Ha Giang (Nord).

Selon Nguyen Thi Hai Nhung, directrice du Département de la culture des ethnies et chef adjointe du Comité d'organisation, ce festival a montré la force de la solidarité ainsi que la fierté nationale. Il s'agissait d'une bonne occasion pour présenter aux amis dans et hors du pays des patrimoines culturels typiques des ethnies minoritaires.

Les 14 provinces participantes ont interprété près de 60 numéros artistiques. Des artistes ont montré leur volonté de conservation et de valorisation du chant "then".

A la cérémonie de clôture, le comité d'organisation a remis des satisfecit du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme à des individus et collectifs ayant particulièrement brillé lors de ce festival national.

Le "then" et le "dàn tinh" jouent un rôle important dans la vie culturelle des ethnies Tày Nùng et Thai. Ils se sont fortement développés au 15e siècle. Cet art traditionnel qui accompagne fêtes, obsèques et mariages, est un élément central de la vie spirituelle et des us et coutumes des ethnies minoritaires.

Chanter le "then" est d'abord un acte religieux. C'est de chanter un poème décrivant le voyage au paradis pour parler à l'empereur de Jade. Ces poèmes pour le "then" comprennent habituellement plusieurs parties dont le contenu et la longueur varient.

Le "dàn tinh", un instrument important pour accompagner le chant "then", a deux ou trois cordes. Sa caisse de résonance, coupée dans une calebasse séchée, est munie d'un long manche.

Au cours de leur histoire, ces ethnies minoritaires Tày, Nùng et Thai ont créé un espace culturel "then - dàn tinh" varié et diversifié, qui a une signification culturelle similaire à l'espace culturel des gongs et des épopées du Tây Nguyên (Hauts Plateaux du Centre), au "quan ho" ou au chant de cour de Huê. -VNA