Agent orange: les Etats-Unis accordent 30 mls de dollars au VN

30 millions de dollars ont été collectés pour aider le Vietnam à régler les conséquences laissées par l'agent orange/dioxine.

Dans le cadre de l'Initiative spéciale sur l'agent orange/dioxine, les participants à un colloque tenu en Caroline du Nord (Etats-Unis) ont collecté 30 millions de dollars pour aider le Vietnam à régler les conséquences laissées par ce toxique.

Cette somme sera utilisée dans l'assainissement des régions contaminées par l'agent orange/dioxine, la restauration des milieux naturels et l'élargissement de la fourniture de services aux enfants souffrant de malformations congénitales liées à ce produit chimique mortel.

Lors du colloque tenu le 18 février à l'Université de Wake Forest (Caroline du Nord), les participants ont annoncé que cette Initiative avait pour objectif d'accorder 300 millions de dollars pendant dix ans. Jusqu'ici, 10% de cet argent a été collectée, avec notamment un engagement de 15 millions de dollars du gouvernement américain.

Charles Bailey, directeur chargé de l'Initiative spéciale sur l'agent orange/dioxine (relevant de la Ford Foundation), a informé qu'il reste au Vietnam 28 "points chauds" en matière d'agent orange/dioxine. Le règlement des conséquences de l'épandage de ce toxique fait partie des travaux inachevés de la guerre, a-t-il dit.

L'agent orange affecte la santé d'environ 3 millions de Vietnamiens, dont 150.000 enfants, ont précisé les participants, tout en citant les résultats d'études effectuées dès la fin de la guerre, en 1975, qui montrent qu'un grand nombre de nouveau-nés ont été et sont toujours touchés par des malformations congénitales ou syndrome de Down. "L'aide au Vietnam dans le règlement des conséquences laissées par l'agent orange est donc un problème humanitaire et les Etats-Unis doivent faire quelque chose pour le résoudre", ont estimé les participants.

Auparavant, un séminaire sur l'agent orange/dioxine avait été organisé le 16 février à l'Université de Caroline du Nord. Le quotidien "The Winston-Salem Journal" a publié le 19 février un article condamnant l'épandage par les GI's américains d'herbicides contenant de l'agent orange au Vietnam, dans les années 1960. Ce toxique a détruit des millions d'hectares de forêts et de cultures, et nuit gravement à la santé humaine. Environ 4,5 millions de Vietnamiens et des centaines de milliers de soldats américains souffrent de pathologies liées à ce toxique. -AVI

Voir plus