À la rencontre des gardiens de la culture Thai dans le Nord-Ouest

Hin est un hameau rattaché à la ville de Son La, chef-lieu de la province éponyme. C’est le village Thai par excellence, où sont préservés les arts traditionnels, et ce depuis des générations.

Son La (VNA) – Hin est un hameau rattaché à la ville de Son La, chef-lieu de la province éponyme dans le Nord-Ouest. C’est le village Thai par excellence, où sont préservés les arts traditionnels, et ce depuis des générations.

À la rencontre des gardiens de la culture Thai dans le Nord-Ouest ảnh 1Lors d'un cours de danse. Photo: VOV


En octobre 2020, les plus passionnés créaient le club villageois de préservation et de valorisation de l’identité culturelle Thai. 85 personnes ont alors répondu présentes. En un an, elles ont réussi à reconstituer sept danses printanières anciennes, dit avec fierté Lo Thi Tâm, membre du club.

«Nous gardons dans notre mémoire l’image de nos grand-mères et de nos mères qui dansaient autour des jarres d’alcool et de la perche rituelle sur laquelle étaient accrochées des effigies d’animaux. Nous avons reconstitué ces danses joyeuses et nous les apprendrons aux jeunes qui les apprendront à leurs enfants et ainsi de suite», déclare-t-elle.

Lo Thi Ban, la maîtresse de chant du club, compte à son actif de nombreux festivals de chant populaire. Elle apprend à chanter aux autres membres qui sont parfois issus d’une même famille. D’ailleurs, deux des enfants de membres du club étudient actuellement le chant à l’école des arts de Son La, fait savoir Lo Thi Ban.

«Les chants traditionnels Thai sont multiples et chaque type de chant nécessite un instrument d’accompagnement différent. J’apprends aux jeunes et aux moins jeunes à chanter et à jouer certains instruments», dit-elle.

En plus du chant et de la danse, les responsables du club ont ouvert une classe de langue Thai. 35 personnes, dont 6 enfants, ont suivi ce cours qui se poursuit aujourd’hui, indique Lo Xuân Huong, présidente du club.

«Cette classe de langue Thai se poursuivra jusqu’à ce que tous les villageois puissent lire et écrire couramment en notre langue maternelle. Les enfants peuvent la suivre pendant leurs vacances d’été», affirme-t-elle.

«Nous allons également inviter des musiciens chevronnés à apprendre à jouer des instruments traditionnels aux jeunes. Nous espérons enfin obtenir un soutien de la part des autorités pour acheter des documents et des matériels sonores», ajoute-t-elle.

Il reste beaucoup à faire pour préserver et valoriser l’identité culturelle des Thai, mais les villageois de Hin ne manquent ni de détermination ni d’initiative. – VOV/VNA

Voir plus