mardi 22 août 2017 - 02:57:51

L'ASEAN se consacre à l'édification de la Communauté

Imprimer

A ce jour, l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) a rempli et appliqué 80 % des mesures avancées en vue de la fondation en 2015 de sa Communauté sur la base des trois piliers que sont politique et sécurité, économie, et culture et société.

C'est ce qu'a affirmé à la presse son secrétaire général Le Luong Minh, à l'issue de la conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN qui a eu lieu les 16 et 17 janvier à Bagan, au Myanmar, dans le cadre d'un interview portant sur les orientations de l'ASEAN en 2014, le rôle du Myanmar en tant que son président cette année, ainsi que l'assistance que le secrétariat de l'ASEAN accordera au Myanmar.

L'association a avancé près de 800 mesures pour la future communauté qui doit voir le jour en 2015, a précisé Le Luong Minh, ajoutant que depuis ces six dernières années, la plus grande priorité de celle-ci était de les mettre en oeuvre.

Les avancées de l'ASEAN en 2014 permettront de lancer les autres mesures, et le rôle du Myanmar en qualité de président est extrêmement important pour ce processus comme pour la définition des orientations de développement pour après 2015, a-t-il souligné.

Le secrétariat de l'ASEAN est constamment disposé à coopérer avec le Myanmar et à l'assister pour remplir au mieux ses fonctions, a-t-il réaffirmé.

Le secrétaire général de l'ASEAN a beaucoup apprécié le thème retenu par le Myanmar pour 2014 : "Une solidarité pour une Communauté de l'ASEAN pacifique et prospère", car la solidarité est une condition préalable à la définition des mesures permettant de garantir la paix et la prospérité.

Lors de la conférence restreinte à Bagan, les ministres des Affaires étrangères ont longuement discuté de la question de la Mer Orientale, soulignant le principe en six points de l'ASEAN pour réaffirmer à nouveau la nécessité impérative de préserver la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de la navigation maritime comme aérienne dans cette zone maritime.

Ils ont de nouveau appelé toutes les parties concernées à faire preuve de retenue, à régler leurs différends par la voie pacifique, conformément au droit international et à la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC). Les ministres ont également souligné l'importance d'accélérer les négociations du Code de conduite en Mer Orientale (COC) afin qu'il entre en vigueur dans les meilleurs délais. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres