Le président birman Thein Sein. Photo : AFP/VNA

Hanoi (VNA) – Une conférence de paix de cinq jours a commencé le 12 janvier dans la capitale birmane, avec la participation d’un grand nombre de représentants du gouvernement, du parlement, de l’armée, de huit groupes armées ethniques et de partis politiques.

Cette conférence à Naypyidaw intervient à la veille du premier cycle de dialogue politique national entre le gouvernement et huit groupes armées ethniques, lequel est prévu le 15 janvier.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le président birman Thein Sein a affirmé que cette conférence était le plus grand rendez-vous politique de l’histoire du pays depuis l’indépendance de 1948. Selon lui, cet événement se concentrera sur les questions politiques, économiques, sociales, foncières, sur la sécurité et les ressources naturelles. En effet, elle permettra d’instaurer la confiance entre les forces politiques.

Le président Thein Sein a souligné le rôle important du processus de paix dans la transition politique du pays. Cette conférence fait partie du processus de transfert de pouvoir après les élections générales en novembre 2015. -VNA