Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Fondation de deux groupes de body taekwondo, participation aux Championnats du monde de taekwondo sur plage, lancement de deux vidéos de qualité en la matière, le Vietnam cherche à s’affirmer internationalement dans cette discipline.

Le body taekwondo est actuellement en vogue à Hô Chi Minh-Ville. Photo : An Hiêu/VNA/CVN


Le body taekwondo est un tout nouveau sport au Vietnam. Associant techniques de combat et de danse, il compte déjà beaucoup d’adeptes. Début 2015, deux groupes professionnels que sont V-Lions et V-Sky T Kids ont vu le jour. Ils réunissent les meilleurs sportifs vietnamiens en la matière comme Châu Tuyêt Vân (la seule personne quintuple championne du monde), Nguyên Thi Lê Kim (sacrée à quatre reprises championne du monde en poomsae - démonstration) et Thành Trung (double médaillé d’or aux 4e  Championnats d’Asie de taekwondo poomsae).

Le premier clip musical des mineurs V-Sky T Kids est sorti à l’occasion de la Journée internationale de l’enfance (1er juin 2016) alors que celui des «Lions vietnamiens» a été créé six mois plus tard, en décembre 2016, pour marquer le 20e anniversaire de la Fédération vietnamienne de taekwondo.

Ces deux produits artistiques ont apporté un vent nouveau pour le secteur des arts martiaux nationaux, sollicitant l’attention de beaucoup de jeunes vers cette discipline.

Les deux groupes pratiquent leurs activités principalement à Hô Chi Minh-Ville. Ils se sont produits au cours de maints événements sportifs ou d’arts martiaux nationaux et internationaux, à commencer par les Championnats internationaux de judo 2016 ou la cérémonie d’ouverture des Championnats d’Asie de taekwondo.

Artisans de l’expansion du taekwondo

Nguyên Thanh Huy, vice-secrétaire général de la Fédération vietnamienne de taekwondo, a contribué à l’essor de cet art martial au Vietnam. Il est l’entraîneur en chef la sélection nationale de poomsae et président de la Fédération de taekwondo de Hô Chi Minh-Ville. Grâce à lui, le nombre de sportifs actifs dans cette discipline a nettement augmenté.

«Le body taekwondo permet au pratiquant de libérer son énergie de par le rythme musical et les techniques imposées. Il permet aussi d’améliorer sa condition physique par un travail intensif de renforcement musculaire, et de travailler dans une ambiance conviviale et motivante générée par la musique, les chorégraphies en groupe, et le relationnel avec le professeur», dévoile Nguyên Thanh Huy.

L’idée lui est venue au début des années 2010, en constatant ses poulains consacraient presque tout leur temps à s’entraîner, sans aucun moment de relâchement, alors que le body taekwondo était déjà en plein boom dans le monde. «Alors que le body taekwondo avait ses adeptes depuis plusieurs années un peu partout sur la planète, au Vietnam, sa pratique était encore confidentielle. J’ai donc décidé de me lancer dans cet art», explique-t-il.

Nguyên Thanh Huy a guidé ses élèves à intégrer quelques mouvements de danse dans huit exercices de poomsae fondamentaux. Pour un résultat spectaculaire, avec un numéro ébouriffant présenté à la cérémonie d’ouverture des Jeux sportifs de Hô Chi Minh-Ville en 2010.

Avoir la cote auprès des jeunes

Afin d’améliorer les compétences du groupe, Nguyên Thanh Huy a invité Trân Giang Kim Thy, un adepte du body taekwondo et chorégraphe professionnel, à animer des cours à Hô Chi Minh-Ville. Une initiative vivement applaudie par des clubs de la ville, et qui a entraîné une véritable frénésie chez les jeunes Saïgonnais.

Le body taekwondo est bien évidemment d’origine sud-coréenne. Il vise la dépense physique par le travail cardiovasculaire, la gestuelle et le renforcement musculaire. C’est le moyen idéal de se défouler en musique et de libérer son énergie. «L’utilisation des mouvements de danse permet un travail plus complet, et rend les cours plus attractifs», estime Kim Thy.

Le body taekwondo prend peu à peu de l’ampleur au Vietnam. Pour la première fois, l’équipe nationale s’inscrira à cette épreuve aux 2es Championnats du monde de taekwondo sur plage, qui auront lieu en Grèce. De plus, la Fédération vietnamienne de taekwondo et celle de Hô Chi Minh-Ville créeront des conditions propices au développement des équipes locales. Elles sont prêtes à redoubler d’efforts pour donner à cette discipline le rayonnement qu’elle mérite dans le pays. Elle souhaite pour cela inviter des sportifs de classe mondiale à venir partager leur bagage technique et artistique.  –CVN/VNA