XIIe Congrès du PCV : propositions pour faire prospérer le pays

Au 2e jour du XIIe Congrès national du PCV, les intervenants ont proposé des solutions afin d'atteindre les objectifs et mener les tâches de développement national durant le prochain quinquennat.
XIIe Congrès du PCV : propositions pour faire prospérer le pays ảnh 1Nguyen Duc Chung, chef adjoint du Comité du Parti et président du Comité populaire de Hanoi, présente son intervention au Congrès. Phot: VNA

Hanoi (VNA) – Poursuivant le XIIe Congrès national du Parti Communiste du Vietnam (PCV), les délégués ont discuté vendredi matin des documents soumis au congrès sous la direction du membre du Bureau politique et président de l'Assemblée nationale, Nguyen Sinh Hung.

Les intervenants représentant divers ministères, secteurs et localités se sont con​sacrés ​à l'évaluation des ​acquis du pays d​epuis les 30 années de "Doi moi" (Renouveau), ​et plus particulièrement lors de ces 5 dernières années, ​avant de propos​er des ​mesures ​afin de mener à bien les tâches en vue d'atteindre les objectifs de développement national durant le prochain quinquennat.

M. Nguyen Duc Chung, secrétaire adjoint du Comité du Parti et président du Comité populaire de Hanoi, a souligné que pour développer une économie socialiste de marché dans un contexte d'intégration poussée ​au monde, ​l'amélioration des institution​s était une condition sine qua non, parallèlement à ​une révision de ​l'appareil actuel pour une meilleure adéquation aux réalités de la nouvelle période.

Il a indiqué que, lors de ce processus de révision, il faudrait déterminer les particularités d'une économie de marché moderne, élaborer une feuille de route pour ajuster et compléter les politiques et réglementations en la matière, en veillant à tenir compte des particularités sectorielles comme locales.

Sur la base de la situation réelle et des spécificités de s​a localité, M. Nguyen Thanh Phong, membre du Comité central, chef adjoint du Comité du parti et président du Comité populaire d​'Ho Chi Minh-Ville, a insisté sur cinq points essentiels du processus d'élaboration de mesures destinées à élever la qualité de croissance et les capacités concurrentielles.

Primo, le perfectionnement des institution​s est le point central d'une élévation ​de la qualité de croissance. Durant ce processus, il fau​dra se concentrer sur l'instauration de moteurs, créer une percée ​en matière de réforme administrative et de finances publiques, clarifier les mécanismes en relation avec la décentralisation et la délégation de pouvoirs aux autorités locales, ainsi qu'élaborer des mécanismes pour améliorer l'efficacité des contrôles et inspections gouvernementaux des autorités locales et de leur activité.

Secundo, il est nécessaire de prendre en considération les particularités des centres urbains, ​d'exploiter leur rôle moteur, en particulier des centres urbains spéciaux, pour améliorer la qualité de croissance et les capacités ​concurrentielles. ​​Par conséquen​t, Hô Chi Minh-Ville propose ​aux organes centraux de l'autoriser à poursuivre son étude de renouvellement de l'organisation et de l'activité des autorités urbaines, tout en élargissant leur autonomie et leur responsabilité.

Tertio, l'amélioration de la productivité du travail, ainsi que la diffusion et l'assimilation des connaissances sont d'importants facteurs pour améliorer la qualité de la croissance et l​es capacités concurrentielles.

Quarto, utiliser l'intégration ​au monde comme un moteur de l'amélioration de la qualité de la croissance et les capacités concurrentielles, sachant que la première doit concourir directement à la réduction durable de la pauvreté et au bien-être social.

M. Bui Quang Vinh, membre du Comité central du 11e mandat et ministre du Plan et de l’Investissement, a souligné que la réforme du système politique devait être menée concurremment à la réforme économique.

​Dans les prochaines années, la réforme des institutions économiques devra se ​fonder sur les trois piliers​ que sont, d'une part, ​une prospérité économique ​étroitement liée à la protection durable de l’environnement, d'autre part, un encouragement nécessaire ​des citoyens à s’engager dans une carrière avec le soutien de l’Etat et, enfin, un programme de réformes actives, indispensable pour maintenir une croissance soutenue sur le long terme.

Présentant l’intervention de la délégation de l’organisation du Parti pour la province de Quang Ngai, M. Le Viet Chu, secrétaire du comité provincial du Parti, a affirmé que le développement d'une économie maritime et insulaire, qui s'inscrivait directement dans la défense de la souveraineté nationale comme dans le processus d’industrialisation, de modernisation ​et d’intégration ​au monde du pays, était une stratégie maîtresse du Vietnam tout autant qu'une mission urgente et de long terme.

Pour atteindre les objectifs de la Stratégie maritime du Vietnam pour 2020, la province de Quang Ngai a demandé au Comité central de faciliter les investissements et la modernisation des infrastructures portuaires et de transport ​sur le littoral, ainsi que de ​définir des politiques spécifiques ​d'assistance des pêcheurs ​dans leurs activités au sein des pêcheries des archipels de Hoang Sa et de Truong Sa.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh a déclaré qu’une intégration au monde active et dynamique devait être ​le principe​ cardinal des plans de développement socioéconomique en vue de développer une économie indépendante, autonome et durable, ​mais aussi pour favoriser la restructuration économique et ​approfondir l'implication du Vietnam aux chaînes de valeur régionale comme mondiale.

M. Tran Tuan Anh a également ​souligné la nécessité de s’attacher à l’innovation technologique et à la protection de l’environnement ​pour améliorer la qualité des ​produits et services ​du pays. -VNA

Voir plus