Vietnam - Etats-Unis: efforts conjoints dans le deminage dans la province de Quang Tri hinh anh 1Déminage dans  la province de Quang Tri. Photo: VNA

Quang Tri (VNA) - Le Vietnam et les États-Unis collaborent depuis plusieurs décennies déjà pour éliminer les munitions non explosées (UXO)  laissées par la guerre, ce qui s'est avéré fructueux, en particulier dans la province centrale de Quang Tri - la zone du Vietnam la plus contaminée par les UXO.

L’année 2020 marque les 25 ans des relations diplomatiques entre le Vietnam et les États-Unis (12 juillet 1995) et également le 25e anniversaire de la fondation de l'organisation "Peace Trees Vietnam", la première organisation non gouvernementale (ONG) américaine autorisée à opérer dans la recherche et la destruction  des UXO au Vietnam.

Les membres de son équipe mobile de déminage du district montagneux de Dakrong dans la province centrale de Quang Tri sont passés de 36 en 2003 à 106 actuellement, dont des minorités ethniques de Pa Ko et de Van Kieu.

PeaceTrees Vietnam intensifie ses efforts pour terminer le déminage l'année prochaine dans les zones de Dakrong ravagées par les bombes. À travers Quang Tri, les équipes mobile de déminage de  PeaceTrees Vietnam a parcouru plus de 480 ha et éliminé plus de 112.000 UXO.

PeaceTrees Vietnam a également mené des activités communautaires telles que les soins de santé et l’approvisionnement en eau potable aux populations locales, la remise de 2.000 bourses à des étudiants souffrant d'accidents d'UXO et la plantation d'arbres dans des zones déjà débarrassées des UXO, ce qui contribuent à l’amélioration de l'environnement et au développement socio-économique des habitants locaux.

Parallèlement, RENEW, un programme de coopération entre Quang Tri et des ONG étrangères, et l'organisation norvégienne NPA (Norwegian People's Aid) ont mis en œuvre le projet RENEW-NPA dans cette province depuis 2001. Financé par le Département d'État américain et le Département britannique pour le développement international (DFID), le projet vise à améliorer l'environnement et à faire face aux conséquences de la guerre, en particulier des UXO.

À la mi-juin, RENEW-NPA s'est déployé dans la zone située près de la plage du hameau de Thai Lai dans la commune de Vinh Thai, district de Vinh Linh, qui est fortement contaminé par les UXO.

RENEW-NPA a déclaré avoir localisé et fait exploser en toute sécurité 23 bombes et des centaines d'objets explosifs dans la région, notant que le dégagement des UXO a fourni un environnement  sûr à plus de 870 résidents locaux et a permis des activités agricoles.

Une autre ONG américaine, la Golden West Humanitarian Foundation, a également financé Quang Tri avec près de 95.000 dollars pour mener à bien un projet fournissant des conseils techniques, une formation et une coopération en matière de renforcement des capacités en matière de détection et d'élimination des engins explosifs remontant à la guerre.

Le projet vise à améliorer les connaissances sur la manipulation des engins explosifs pour deux équipes de déminage locales.

Jusqu'à 82% de la superficie totale de Quang Tri est contaminée par des UXO, qui ont fait plus de 3.430 morts et 5.100 blessés.

Ces 25 dernières années, les programmes et projets ont accordé à Quang Tri une aide totale d’environ 80 millions dollars pour détecter et éliminer les UXO, dont près de 40 millions dollars financés par l’administration américaine via des ONG.

L'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Daniel Kritenbrink, a déclaré que la coopération entre les deux pays pour le déminage s'est avérée fructueuse, sauvant un grand nombre de vies et contribuant à développer l’économie locale. Les États-Unis  s'engagent à continuer de régler les conséquences de la guerre, a-t-il affirmé. -VNA