Logo de la campagne ​"Une heure pour la planète​" . Photo : VOV

Hanoï (VNA) - La campagne ​"Une heure pour la planète​" vient d’être lancée au Vietnam par le ministère de l’Industrie et du Commerce sous le thème ​"Go more green​".

"Une heure pour la planète​" est une manifestation annuelle organisée tous les derniers samedis du mois de mars à l'initiative du Fonds mondial pour la nature (World Wide Fund for Nature, WWF).

Elle consiste à couper les lumières et débrancher les appareils électriques non essentiels pour une durée d'une heure afin de promouvoir l'économie d'électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Vietnam a commencé à y prendre part en 2009 pour mettre en valeur ses engagements dans la lutte contre les changements climatiques. L’an dernier, la campagne lui a permis d’économiser 471 000 kWh, l’équivalent de 764 millions de dôngs.

Le Vietnam est l’un des pays les plus touchés par les effets néfastes des changements climatiques. Chaque année, il souffre d’une perte de 1,5% de son PIB à cause des catastrophes naturelles et des changements climatiques.

Durant ces 50 dernières années, le pays a connu une augmentation de 0,7oC de la température moyenne du pays et de 20 cm du niveau de la mer. Les sécheresses, les inondations, les tempêtes et les intrusions d'eau de mer sont devenues plus fréquentes et plus intenses, aggravant les phénomènes météorologiques d’El Niño et de La Niña.

Selon les prévisions, la température moyenne au Vietnam pourrait s’accroître de 3oC et le niveau de la mer de 1 m en 2100, touchant directement 10% de sa population et enfonçant entièrement 90% des terres agricoles du delta du Mékong et à jamais 4,4% des territoires vietnamiennes.

Prenant en compte ces menaces, le Vietnam accorde une priorité importante à la lutte contre les changements climatiques et à la prévention des catastrophes naturelles. Depuis des années, le gouvernement vietnamien a promulgué de nombreuses stratégies et politiques visant à prévenir les catastrophes naturelles et à réduire les impacts des changements climatiques.

Il manifeste aussi une volonté ferme dans sa poursuite de la croissance verte et du développement durable. Le Vietnam s’est engagé en effet à réduire de 8% ses émissions de gaz à effet de serre durant la période 2021-2030, voire de 25% avec l’aide efficace de la communauté internationale. -NDEL/VNA