Travailleurs après le Têt : stabilité au Sud, mais pénurie au Nord

Une semaine après les jours de congés du Têt traditionnel, les ouvriers sont presque tous revenus dans les zones industrielles (ZI) de la Région économique de pointe du Sud. En revanche, dans les ZI du Centre et du Nord, le retour est plutôt clairsemé.
Une semaine après les jours de congés du Têt traditionnel, les ouvriers sont presque tous revenus dans les zones industrielles (ZI) de la Région économique de pointe du Sud. En revanche, dans les ZI du Centre et du Nord, le retour est plutôt clairsemé.

Selon la Fédération du travail de la province de Dông Nai (Sud), à la fin de ce long congé du Têt (neuf jours), 90-95% des employés ont repris leur travail. Chez le groupe Phong Thái, un sous-traitant de Nike, 23.000 des 26.000 ouvriers étaient à leur poste le 6e jour du premier mois lunaire.

Dans la société Pousung Vietnam, il manque seulement 2.900 personnes à l’appel sur les 24.000 ouvriers qu’elle emploie. La sarl Tae Wang Vina a repris sa production dès le 5e jour du premier mois lunaire avec 95% de son effectif. La pénurie de main-d'œuvre après le Têt lunaire n’est pas survenue dans son ampleur habituelle ces dernières années, a estimé Dinh Sy Phúc, président du syndicat de Tae Wang Vina.

Dans la province de Binh Duong (Sud), 12 entreprises ont maintenu leur production pendant le Têt. Selon le président du Comité populaire provincial, ces entreprises doivent en effet réaliser des commandes à l’export pour l’Europe avec des délais fermes. Elles ont donc appliqué les grilles des salaires des jours fériés et autres primes pour ce Têt, certains de celles-ci allant jusqu’à 400%.

Selon le Comité de gestion des zones industrielles de Hô Chi Minh-Ville, environ 65% des entreprises ont repris leur activité. C’est la ZI Tây Bac Cu Chi qui a le taux de reprise du personnel le plus élevé.

Dans le Centre, les ZI Diên Nam - Diên Ngoc de Quang Nam ont assisté à un retour clairsemé de leurs ouvriers. Peu de compagnies ont repris leur production. Dans les ZI de la partie nord du Centre (provinces de Nghê An, Hà Tinh et Quang Tri), la situation est meilleure, les ouvriers étant revenus nombreux grâce aux bonnes conditions de transport.

La situation dans les ZI du Nord est plus grave. En effet, la plupart des travailleurs ont l’habitude de prolonger le Têt jusqu’au 15e jour du premier mois lunaire. -CVN/VNA

Voir plus