L'application de nouvelles technologies entraînera la disparition de milliers d'emplois, ce qui demandera aux travailleurs d'être prêts à s'adapter à un marché de l’emploi continuellement variable.

Les travailleurs doivent apprendre en permanence pour s'adapter aux chaînes de production modernes. Photo: Vietnam+


Changements des compétences requises

Selon l'ancien vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales Pham Minh Huan, la 4e révolution industrielle améliorera la productivité et l'efficacité économique. Cependant, elle influencera directement les travailleurs en créant un licenciement en raison de la "mécanisation" du processus de production. La restructuration des entreprises et l’application des technologies créeront inévitablement un excès de travailleurs.

Selon des prévisions, environ 75% de la main-d'œuvre du Vietnam sera affectée par la 4e révolution industrielle. Les personnes travaillent dans les secteurs à forte intensité de main-d'œuvre tels que le textile-habillement, le cuir et les chaussures, les ouvriers dans les usines, les caissiers…, seront les plus touchées. De plus, de nouveaux secteurs attireront beaucoup de travailleurs tels que la mécatronique, l'automatisation industrielle, l'informatique, etc.

Selon le « Rapport sur les perspectives professionnelles et les tendances en matière de compétences au Vietnam pour 2018-2022 » du groupe Navigos, les emplois offrant un grand nombre de postes à l'heure actuelle, devraient connaître une forte baisse d'ici 5 ans, en raison de la 4e révolution industrielle. Les recruteurs indiquent que de nombreuses compétences non techniques ne seraient plus privilégiées.

Les experts disent que la 4e révolution industrielle changera la nature des emplois dans le futur. Et le changement des exigences des employeurs sera la conséquence la plus importante, au-delà de la perte d’emplois.

Dans l'avenir, les éléments scientifiques et technologiques modifieront la nature de nombreux emplois et exigeront des compétences plus complexes telles que la coopération, l'évaluation, la prise de décision, la gestion du personnel, l’innovation, etc. Notamment, les recruteurs pensent que l'apprentissage deviendra une compétence de base essentielle des travailleurs.

Améliorer la qualité des ressources humaines

Avec une main-d'œuvre de près de 56 millions de personnes, le Vietnam dispose d'un grand avantage pour attirer des investissements étrangers. Toutefois, selon un rapport de ManpowerGroup, seulement 11% des travailleurs vietnamiens sont qualifiés. À mesure que les progrès technologiques modifient les organisations, les conditions requises changeront rapidement et les entreprises rencontreront de nombreuses difficultés pour trouver des talents. Une compétence "ouverte" pour apprendre en permanence aidera les employés à s’adapter aux nouvelles exigences du marché de l’emploi.

Consultation sur la formation professionnelle. Photo: Vietnam+

 

Simon Matthews, directeur général de ManpowerGroup au Vietnam, en Thaïlande et au Moyen-Orient, a déclaré: "Les entreprises, le gouvernement et les écoles doivent travailler ensemble pour aider les jeunes à s'adapter au futur marché du travail lorsque la numérisation et le rythme de croissance accélèrent plus rapidement que jamais, ce qui favorisera la compétitivité mondiale de la main-d'œuvre vietnamienne".

Gaku Echizenya, directeur général du groupe Navigos, a partagé: "Le marché du travail connaît de grands changements en raison de la 4e révolution industrielle. Par conséquent, les travailleurs ont besoin d'acquérir des connaissances sur les compétences numériques et les technologies, de coopérer avec d'autres personnes,... pour accroître leur compétitivité".

Gaku Echizenya a également souligné que les écoles devaient analyser la demande future du marché en ressources humaines afin d'actualiser leurs programmes de formation avec des connaissances numériques, d’aider leurs étudiants à recueillir des expériences réelles pour améliorer le savoir-faire.

Bui Sy Loi, vice-président de la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale vietnamienne, a déclaré: « Au Vietnam, le taux de travailleurs formés ne représente que plus de 60% de la population active. Parmi eux, seulement 21% sont dotés de certificats pour des cours de formation d’une durée minimale de trois mois. Par conséquent, à l'entrée dans la 4e révolution industrielle, la main-d'œuvre sera confrontée à de grands défis ».

"L'État doit guider la formation de ressources humaines de haute qualité afin de répondre à la 4e révolution industrielle. Les entreprises, les organisations et les individus doivent effectuer eux-mêmes des études et recherches pour préparer des ressources et des investissements, pour aider les travailleurs à avoir accès aux nouvelles sciences et technologies", a souligné Bui Sy Loi.

L'économie vietnamienne devrait connaître une bonne croissance en 2019. Selon les experts, les travailleurs ne peuvent pas ralentir le développement des technologies et la mondialisation mais ils peuvent améliorer leurs compétences pour accroître leur capacité d'adaptation aux demandes de plus en plus exigeantes du marché. - Vietnam+