Tang Van Binh, un agriculteur genereux hinh anh 1Tang Van Binh. Photo : VOV

Hanoï (VNA) - Originaire de l’ethnie Dao, Tang Van Binh habite à Suôi Khem, un hameau défavorisé de la province de Son La (nord). Laborieux et courageux, cet ancien militaire a réussi à sortir de la pauvreté grâce à la fruiticulture et à la sylviculture. Il a également aidé d’autres pauvres de sa région à avoir une vie plus aisée.

En 1988, après deux ans de service militaire, Tang Van Binh est retourné dans son village natal. À l’époque, sa famille se trouvait dans une situation extrêmement précaire et Binh ne pouvait compter que sur le pauvre rendement de quelques parcelles de maïs et de riz pour subvenir aux nécessités de sa grande famille, qui comptait deux parents très faibles et des enfants encore petits.

Nullement découragé par cette situation, l’ancien militaire décide alors de défricher les collines afin d’y créer un verger. Soutenu par son épouse, Binh demande  un prêt à la banque locale pour investir dans la fruiticulture et la sylviculture. Il se souvient :

«Avec le prêt obtenu, j’ai tenté ma chance avec différentes variétés d’agrumes et de thés. J’ai aussi investi dans une plantation de pins et de bambous. Ces deux exploitations ont bien fonctionné et m’ont permis de bien gagner ma vie. J’ai décidé de partager mon expérience avec mes voisins et de leur proposer des prêts sans intérêt pour commencer».

Aujourd’hui, Binh est l’heureux propriétaire de plus de trois hectares de pins, de bambous, de théiers, de pamplemousses à peau verte et de différentes variétés d’oranges. Les secrets de son succès ? Apprendre en permanence, appliquer les nouvelles techniques et méthodes culturales et choisir des variétés à haut rendement. Chaque année, il récolte jusqu’à quatorze tonnes d’agrumes et cinq tonnes de prunes locales et son hectare de théiers produit deux tonnes et demie de feuilles. Ses bénéfices annuels sont estimés à 17.800 euros (500 millions de dongs).

En 2017, il s’est fait construire une nouvelle maison et a commencé à économiser.  Étant l’un des plus riches de la commune de Phiêng Luông, Binh aide volontiers les autres villageois. Ly Trong Sinh est l’un d’eux.

«Binh a été le premier à adopter un nouveau modèle d’élevage plus rentable. Il m’a donné plusieurs conseils utiles. Il m’a aussi offert des plants et accordé un prêt pour me permettre d’investir dans la fruiticulture. Aujourd’hui, j’ai une vie beaucoup plus stable».

Bàn Van Quang, secrétaire de l’antenne du Parti au hameau de Suôi Khem, indique :

«Tang Van Binh est un exemple pour nous tous. Sa famille est l’une des plus heureuses du hameau. Il est apprécié de tous car il est généreux et participe à tous les mouvements locaux».

Binh a été honoré par l’Association des agriculteurs vietnamiens et par les autorités du district de Môc Châu pour ses contributions au développement économique local.-VOV/VNA