Semi-conducteurs: la Chine est à bout de souffle, le Vietnam est qualifié de "gagnant"

Selon la presse internationale, dans le changement de la chaîne d'approvisionnement mondiale, le Vietnam a un fort potentiel pour devenir le nouveau centre mondial de fabrication de semi-conducteurs.
Semi-conducteurs: la Chine est à bout de souffle, le Vietnam est qualifié de "gagnant" ảnh 1Photo: Markettimes

Hanoï (VNA) - Selon la presse internationale, dans le changement de la chaîne d'approvisionnement mondiale, le Vietnam a un fort potentiel pour devenir le nouveau centre mondial de fabrication de semi-conducteurs, apportant un grand coup de pouce à son économie.

Cette industrie est en effet considérée comme un facteur très important pour la compétitivité économique mondiale d'un pays à l'ère de la transformation numérique et de l'intelligence artificielle (IA).

En effet, la pénurie de semi-conducteurs pendant la pandémie de COVID-19 qui a fait rage a créé des "chocs sismiques" dans les économies mondiales, étouffant l'approvisionnement de tous les produits, des écouteurs aux voitures.

Actuellement, l'autonomie dans l'industrie des semi-conducteurs est devenue une question vitale pour la plupart des économies. Alors que de nombreux pays européens sont déterminés à rester à l'avant-garde dans ce domaine, les économies développées d'Asie intensifient également leurs investissements et leur coopération internationale.

Cependant, les analystes ont déclaré que dans cette transition, la Chine était "à bout de souffle". Le futur nouveau lieu de production de semi-conducteurs  du monde semble devenir l'Asie du Sud-Est.

Dans une interview accordée à Discourse, le professeur George Calhoun du Stevens Institute of Technology (New Jersey, États-Unis) a déclaré que l'industrie chinoise de fabrication de semi-conducteurs n'était pas aussi "puissante" que l'on pourrait le penser.

De nouvelles "étoiles"

Selon un rapport de recherche sur l'industrie de fabrication de puces semi-conductrices en Asie du Sud-Est 2023 – 2032, les pays de la région occupent une position de premier plan dans la chaîne mondiale de production de puces, représentant 27 % du total mondial avec un poids d'ici  2028 estimé  à plus de 40 milliards de dollars.

La Malaisie, la Thaïlande, le Vietnam, les Philippines et l'Indonésie, avec leur base de fabrication et leur abondante main-d'œuvre à bas coût, deviennent des "points chauds" pour les fabricants mondiaux  de puces qui souhaitent investir dans la construction d'usines. En particulier, le Vietnam, les Philippines et la Thaïlande sont des pays leaders dans le domaine de la R&D ainsi que dans la conception de circuits intégrés.

Actuellement, le Vietnam fait partie de la chaîne d'approvisionnement mondiale de célèbres sociétés de semi-conducteurs telles que Samsung et Intel, se classant au 8e rang mondial et au 2e rang parmi les pays de l'ASEAN (après Singapour) en tant qu'exportateur d'électronique.

Selon deux analystes internationaux Timothy Wong et Michael Alexander, dans le contexte où les entreprises commencent à étendre leurs chaînes d'approvisionnement pour réduire leur dépendance à l'égard de la Chine, le Vietnam est bien positionné pour attirer les investissements dans le secteur de la fabrication de semi-conducteurs.

Selon Bloomberg, le Vietnam, ainsi que la Thaïlande, l'Inde et le Cambodge, sont en train de devenir les grands gagnants  de la diversification de la production de semi-conducteurs aux États-Unis.

Le Vietnam et la Thaïlande  ont augmenté leurs transactions avec les États-Unis dans ce domaine pour atteindre des chiffres impressionnants. Les matériaux semi-conducteurs du Vietnam ont représenté à eux seuls plus de 10 % des importations américaines pendant 7 mois consécutifs.

Pendant ce temps, l'agence de presse russe  Sputnik a déclaré que le Vietnam avait le potentiel de devenir le nouveau centre mondial de fabrication de puces et de semi-conducteurs, apportant d'énormes impulsions à son économie.

Le Vietnam commence à entrer dans la "voie des semi-conducteurs" et affirme progressivement sa position dans la chaîne d'approvisionnement, montrant des stratégies et des calculs raisonnables.

Selon les analystes du Central Institute for Economic Management (CIEM), le choix de Samsung Electronics,  plus grand fournisseur mondial de DRAM en 2021, de fabriquer des grilles de transistors au Vietnam, avec un investissement de 850 millions de dollars, au lieu de privilégier des emplacements plus développés, témoigne de l'importance croissante du Vietnam dans la chaîne d'approvisionnement mondiale des semi-conducteurs. - CPV/VNA

Voir plus