La curcumine possède de nombreuses propriétés précieuses, notamment pour le traitement des maladies des troubles gastro-intestinaux comme l’inflammation ou les ulcères de l’estomac. Photo: VGP

 

Hanoi (VNA) - Le Vietnam produit des comprimés effervescents de curcumine pour le traitement des douleurs de l’estomac et des troubles gastro-intestinaux. Ce succès a aidé le Vietnam à devenir le 2e pays au monde à produire des comprimés effervescents de curcumine, après les États-Unis.

Après trois ans de recherche, un groupe de chercheurs vietnamiens de l’Académie des Sciences et Technologies du Vietnam, du Département de médecine et pharmacie de l’Université nationale de Hanoi, du Centre de nano et d’énergie de l’Université nationale de Hanoi et de l’Université de Pharmacie de Hanoi, a appliqué avec succès une technologie d’élément actif de curcumine extrait du bulbe du safran.

Il s’agit d’une percée du secteur médical et pharmaceutique du Vietnam, qui permet au pays de devenir le 2e au monde capable de produire des comprimés effervescents de curcumine.

Selon le professeur associé Nguyên Hoàng Hai, directeur adjoint de l’Université nationale de Hanoi, qui est également le vice-président de ce groupe de recherche, la curcumine possède de nombreuses propriétés précieuses, notamment pour le traitement des troubles gastro-intestinaux comme l’inflammation ou les ulcères de l’estomac.

Selon la docteure Lê Thi Thu Huong, du Département de Médecine et de Pharmacie, cheffe de ce groupe de recherche, le développement de nouveaux médicaments doit optimiser les effets, l’absorptivité et la sécurité. Le comprimé effervescent de curcumine aide les éléments actifs du safran à pénétrer rapidement.

Des graines de curcumine seront uniformément dispersées dans la solution, permettant de faire sentir les effets et de diminuer la stimulation de la muqueuse de l’estomac. Ces médicaments sous forme effervescente aident également à stabiliser la taille très petite et fine des graines de curcumine, permettant d’augmenter l’absorptivité dans le corps.

Selon l’Association des Sciences digestives du Vietnam, environ 70% de la population mondiale présente un risque de douleurs de l’estomac. Au Vietnam, 20% de la population en est victime et ce chiffre ne cesse d’augmenter, avec une augmentation de 0,2% chaque année.

À savoir que l’ulcère de l’estomac influence directement la santé des patients. Si ceux-ci n’ont pas un traitement à temps, l’ulcère peut entraîner des complications, dont un cancer. -NDEL/VNA