Hanoi (VNA) – Cet été 2017, de nombreux lycéens de Hanoï ont mis en scène eux-mêmes des pièces de théâtre. Des vacances estivales entre détente et travail acharné.
 
La mise en scène de la comédie «La balle pour mon Saint-Valentine» des lycéens internationaux le 1er août à Hanoï. Photo : Timeout/CVN
Pendant les mois d’été, à Hanoï, les amoureux de théâtre ont vécu des moments inoubliables grâce à des spectacles joués dans tous les coins de la capitale par des lycéens qui ont profité de leurs vacances scolaires pour monter sur les planches.

Mamma Mia !, qui a réinterprété la fameuse comédie britannique avec des éléments de la vie moderne, a été joué dans la grande salle du Conservatoire de Hanoï le 26 mai 2017.

"La balle pour mon Saint-Valentin" a été mise en scène le 1er août au Théâtre de la Jeunesse (Tuôi tre) par des comédiens du lycée Hanoi-Amsterdam, du lycée spécialisé en langues (CNN), du lycée international de Singapour, et du lycée international de l’ONU à Hanoï.

Joué en anglais, il a abordé les violences conjugales, un problème «chaud» de la société actuelle. «Nous avons écrit le scénario en anglais, nous-mêmes, sans l’aide de natifs anglophones. Et on a choisi ce thème qui a fait couler beaucoup d’encre !», a partagé Lê Minh Hà, co-fondatrice du projet.

Récemment, le 3 août à l’Opéra de Hanoï, la troupe G’lams, composée d’élèves du lycée Hanoi-Amsterdam, a présenté sa comédie musicale Éclipse, qui traite des aventures extraordinaires des jumeaux Helios et Selena.

Un nouveau terrain de jeu pour les jeunes
 
La troupe G’lams du lycée Hanoi-Amsterdam lors de sa comédie musicale «Éclipse» le 3 août à l’Opéra de Hanoï. Photo : G'lams/CVN
 
«Les jeunes adorent le théâtre. C’est une réalité que l’on ne peut pas nier», s’est félicitée l’Artiste du Peuple Lê Khanh, directrice adjointe du Théâtre de la Jeunesse.

Les spectacles ont été organisés de manière plus ou moins professionnelle. Tous les projets étaient composés de différentes sections, chargées du financement, de la publicité ou de la logistique.

«Bien qu’ils ne s’agisse que d’activités de vacances d’été, les jeunes n’ont pas lésiné sur les moyens pour que leurs pièces soient un succès. Je les en félicite !», s’est exclamée Nguyên Minh Hang, mère d’un élève du lycée Hanoi-Amsterdam.

Chaque année, la troupe G’lams présente au public au moins un spectacle. Vu Minh Ngoc, élève du lycée Hanoi-Amsterdam, aussi membre d’un club de mode au sein de l’établissement, a confié que G’lams avait profité de costumes de scène conçus par son club, permettant à la fois d’économiser des frais à la jeune troupe de théâtre et de faire connaître son club.

«Les expériences tirées de ces activités théâtrales seront très importantes pour les jeunes, notamment en matière de travail en groupe, a estimé le Docteur Trinh Hòa Binh, de l’Académie des sciences sociales du Vietnam. Les activités périscolaires dans les arts et la culture sont des points faibles de notre système éducatif. Mais seuls les établissements de haute qualité en organisent», a-t-il déploré. – CVN/VNA