Hanoi (VNA) – Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong a signé le 21 mai la résolution du 7e Plénum du Comité central du PCV du 12e mandat sur la réforme de la politique salariale.

Vue du 7e Plénum du Comité central du PCV du 12e mandat. Photo : VNA

L’objectif général consiste notamment à construire un système national de politique salariale de manière scientifique, ouverte, conforme à la réalité du Vietnam, répondant aux demandes de développement de l’économie de marché à orientation socialiste et d’intégration internationale proactive  du pays, à contruire des relations de travail harmonieuses, stables et progressistes; à générer une impulsion pour libérer les forces productives, élever la productivité du travail, la qualité des ressources humaines; à contribuer à l’édification d’un système politique sain, rationalisé, efficace et efficient; à prévenir et à lutter contre la corruption et le gaspillage; à assurer la vie des salariés et de leurs familles, à œuvrer pour le progrès et la justice sociaux.

Concrètement, en 2021, pour le secteur public, un nouveau régime salarial sera appliqué aux cadres, aux fonctionnaires, aux employés et aux forces armées. Le salaire minimum des cadres, fonctionnaires et employés sera égal au salaire minimum moyen régional du secteur des entreprises. Il sera augmenté périodiquement en fonction de l’indice des prix à la consommation, de la croissance économique et de la capacité du buget de l’Etat.

En 2025, le salaire minimum des cadres, fonctionnaires et employés sera supérieur au salaire minimum moyen régional du secteur des entreprises.

En 2030, le salaire minimum des cadres, fonctionnaires et employés sera égal ou supérieur au salaire minimum régional le plus élevé du secteur des entreprises.

Pour le secteur des entreprises, à partir de 2021, l’Etat ajustera périodiquement le salaire minimum régional sur la base des recommandations du Conseil national des salaires. Les entreprises pourront mettre en œuvre leur politique salariale sur la base de négociations et d’accords entre employeurs et travailleurs et les représentants des collectifs de travailleurs; l’Etat n’interviendra pas directement dans la politique salariale des entreprises.
 
La gestion du travail et des salaires dans les entreprises publiques s’effectuera par le mode de fixation des dépenses salariales forfaitaires aux tâches de production et d’affaires des entreprises jusqu’en 2025 pour arriver enfin à l’assignation des tâches forfaitaires de production et d’affaires des entreprises à l’horizon 2030.

La résolution prévoit d’élaborer une nouvelle structure de salaire pour le secteur public, qui comprend le salaire de base et les indemnités représentant respectivement environ 70% et environ 30% du fonds salarial total, auxquels s’ajoutent les primes, le fonds de primes représentant environ 10% du fonds salarial total annuel à l’exclusion des indemnités.

Elle prévoit également de concevoir et de promulguer un nouveau système de grilles des salaires dans lequel figure notamment la rémunération de chaque poste, de chaque titre, de chaque fonction exercée, en remplacement du système de grilles des salaires en vigueur.

La résolution demande notamment de renforcer le travail d’information et de sensibilisation sur la réforme salariale, de construire et de perfectionner rapidement le système des postes de travail, d’élaborer et de promulguer de nouveaux régimes de salaire, de mettre en œuvre efficacement les résolutions du 6e Plénum du Comité central du PCV du 12e mandat et des projets de rénovation des branches et secteurs. – VNA