Projet d’amendement de la loi foncière: la diaspora aura plus de droits

Le projet d’amendement de la loi foncière, qui fait actuellement l’objet d’une consultation publique, accorde plus de droits aux Vietnamiens vivant à l’étranger.

Hanoi (VNA) - Le projet d’amendement de la loi foncière, qui fait actuellement l’objet d’une consultation publique, accorde plus de droits aux Vietnamiens vivant à l’étranger.

C’est en tout cas ce qui ressort d’une réunion organisée le 3 mars dernier par l’antenne du Front de la Patrie du Vietnam de Hô Chi Minh-Ville, au cours de laquelle des représentants de la diaspora ont été invités à s’exprimer.

Projet d’amendement de la loi foncière: la diaspora aura plus de droits ảnh 1

Photo d'illustration : VNA

Sur les 5,5 millions de Vietnamiens qui vivent à l’étranger, 20% ont 60 ans et plus. Beaucoup d’entre eux souhaitent revenir vivre au Vietnam.

Ces chiffres ont été donnés par Dang Thanh Binh, un responsable du Front de la Patrie de Hô Chi Minh-ville, qui apprécie particulièrement le fait que le projet d’amendement de la loi foncière permette aux Vietnamiens de l’étranger de posséder plusieurs biens immobiliers au Vietnam. De fait, si cette loi est adoptée, les Vietkieu pourront alors acheter autant de maisons, d’appartements ou de terrains qu’ils voudront...

D’après Dang Thanh Binh, il s’agit d’une grande avancée du système juridique qui garantira une égalité effective entre les investisseurs vietnamiens dans et hors du pays. Une fois propriétaires de biens immobiliers au Vietnam, les Vietkieu seront plus attachés au pays, payeront des impôts et contribueront au développement de la nation.

Nguyên Dinh Phu, président de l’Association des hommes d’affaires vietnamiens aux États-Unis, partage totalement cette analyse. Il a aussi noté que les devises dépensées par les Vietkieu dans l’immobilier pourraient servir efficacement au développement du pays.

Nguyên Vinh Huy, le vice-président de l’Association des entrepreneurs de Hô Chi Minh-ville, a rebondi en évoquant le chiffre de 20 milliards de dollars rapatriés chaque année par les Vietnamiens de l’étranger. Il a proposé qu’outre la loi foncière, les lois sur le commerce immobilier et le logement soient également amendées. Il faudrait synchroniser les réglementations permettant aux Vietnamiens de l’étranger de mener toutes leurs transactions immobilières, dont la revente et la location de maisons qu’ils auront achetées.

Le 2 mars, le Comité d’État chargé des Vietnamiens de l’étranger, en collaboration avec le Front de la Patrie du Vietnam, avait organisé une visioconférence pour consulter la diaspora. Le projet d’amendement de la loi foncière concrétise la politique du Parti qui souhaite valoriser les contributions des Vietnamiens de l’étranger au développement national, avait alors expliqué Pham Quang Hiêu, président dudit comité d’État et vice-ministre des Affaires étrangères. - VOV/VNA

Voir plus