Pour l'efficacité de l'accord commercial ASEAN-Inde

Les exportations de houille, pièces détachées d'ordinateur et produits électroniques, cannelle, articles de textile-habillement, meubles, produits en plastique du Vietnam en Inde vont croître dans les prochaines années lors que la seconde diminuera ses droits douaniers en vertu de l'accord de commerce de marchandises ASEAN-Inde (AITIG), affirme Vinod Bahade, représentant de l'Inde à l'AITIG.
Les exportations de houille, pièces détachées d'ordinateur et produits électroniques, cannelle, articles de textile-habillement, meubles, produits en plastique du Vietnam en Inde vont croître dans les prochaines années lors que la seconde diminuera ses droits douaniers en vertu de l'accord de commerce de marchandises ASEAN-Inde (AITIG), affirme Vinod Bahade, représentant de l'Inde à l'AITIG.


Selon lui, le Vietnam est l'un des 10 géants de la confection dans le monde. Parmi les pays membres de l'ASEAN, il est le 2e exportateur de meubles en Inde avec une croissance annuelle de 50-60%.


Actuellement, dans son processus d'urbanisation, ce pays a grands besoins en meubles. Une opportunité parfaite pour les entreprises vietnamiennes exportatrices de ces produits. S'agissant des avantages que présente l'AITIG en termes de fiscalité pour les entreprises viet- namiennes, Lê Quang Lân, chef adjoint du Département du commerce multilatéral (ministère de l'Industrie et du Commerce), estime que le retard de la réduction des droits de douane du Vietnam par rapport aux pays mem- bres de l'ASEAN est un atout.


"Le Vietnam diminuera progressivement et supprimera 5.580 taxes à partir du 31 décembre 2018, puis 788 autres à partir du 31 décembre 2021. Alors que l'Inde procèdera de même le 31 décembre 2013 et le 31 décembre 2016 respectivement", explique Lê Quang Lân.


En réalité, les entreprises vietnamiennes exportent plusieurs marchandises en Inde (poivre, café...) malgré une fiscalité indienne élevée appliquée à ces produits. Par ailleurs, la valeur des exportations d'articles de textile-habillement et meubles a graduellement augmenté, alors même que l'AITIG n'est pas encore en vigueur. "Les entreprises exportatrices et importatrices devront suivre l'évolution de la fiscalité afin de bien saisir les opportunités qui se présenteront dans les années à venir", souligne M. Lân.


De même, avec un taux d'imposition de 0-5%, les produits indiens s'écoulent bien au Vietnam. La balance commerciale est fortement déséquilibrée : les exportations vietnamiennes n'ont été que de 380 millions de dollars en 2009, contre les importations de 2,09 milliards de dollars.


Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, plus de 90% du volume des produits indiens importés sont des matières premières destinées à la production nationale. L'AITIG facilitera l'accès des entreprises vietnamiennes aux matières premières indiennes et ce à moindre coût.


"L'Inde est un marché de 1,2 milliard de consommateurs qui importe annuellement pour près de 175 milliards de dollars de biens. Il intéresse donc fortement les entreprises vietnamiennes. Grâce à l'AITIG, la croissance des exportations nationales vers ce marché sera élevée", prévoit M. Lân. -AVI

Voir plus