Photo : bao Long An

 

Long An (VNA) – Le Fonds mondial pour la nature au Vietnam (WWF), en coopération avec la compagnie Intel Vietnam-Malaisie, a planté le 5 décembre 7.000 arbres en plus à la Réserve de zones humides de Lang Sen, dans la province de Long An (Sud).

Il s’agit d’une activité succédant le projet de plantation de 12.000 arbres dans ladite Réserve en 2016 pour maintenir le paysage naturel sauvage, réduire des mauvais impacts des inondations et de la sécheresse. En plus, la plantation des arbres vise à fournir des produits à base de bois et de l’essence des cajeputiers, du miel, des plantes médicinales et autres services touristiques écologiques pour soutenir des foyers pauvres à Lang Sen.

La zone humide de Lang Sen reconnue comme le 7e site Ramsar du Vietnam est située dans le district de Tan Hung​ de la province de Long An (delta du Mékong).

Lang Sen couvre plus de 5.000 ha au district de Tan Hung. C’est un modèle typique en miniature de l’écologie de Dông Thap Muoi (plaine des joncs) qui possède une riche diversité d’écosystèmes et d’espèces. Elle ​constitue l’habitat de 156 espèces de flore et de 149 espèces de faune sauvages, dont 24 figurent dans le Livre Rouge du Vietnam et celui du monde. En particulier, la Réserve Lang Sen abrite un îlot de 1.500 ha entouré par la rivière Vàm Co Tây.

Avec une population écologique variée, Lang Sen est considérée comme un ​site particulier au milieu de la Plaine des joncs. Elle conditionne en partie le climat et l’atmosphère de Long An et des provinces ​voisines ​pendant la saison ​sèche. Elle ​possède de riches potentiels pour devenir une destination écologique attractive pour les touristes comme pour les scientifiques. -VNA