Hanoi (VNA) – La police a introduit une instance contre cinq personnes pour "violation des réglementations de l’Etat relatives à la gestion et à l’utilisation des biens publics causant leur perte et leur gaspillage" survenues dans la ville de Dà Nang.
 
 Phan Van Anh Vu lors de son procès pour "divulgation volontaire des secrets d’Etat". Photo: VNA

Parmi ces personnes figure Phan Van Anh Vu, âgé de 43 ans et domicilié dans l’arrondissement de Hai Chau, ville de Da Nang, déjà condamné pour "divulgation volontaire des secrets d’Etat", selon une décision prise le 8 août par l’agence de police d’enquête du ministère de la Sécurité publique.

Ces poursuites sont engagées dans le cadre d’une enquête sur l’affaire de violation des réglementations de l’Etat relatives à la gestion et à l’utilisation des biens publics causant leur perte et leur gaspillage survenues dans la ville de Dà Nang.

D’autres prévenus sont Nguyên Công Lang, 64 ans, ancien directeur de la compagnie de gestion du logement de Dà Nang ; Phan Ngoc Thach, 57 ans, ancien directeur général de la compagnie par actions du tourisme de Dà Nang; Trân Phi, 63 ans, ancien directeur général de la compagnie par actions d’export-import de Dà Nang; et Huynh Tân Lôc, 66 ans, directeur général de la compagnie Da Nang Trimexco.

Le 30 juillet, le Tribunal populaire de Hanoi a condamné en première instance Phan Van Anh Vu à 9 ans de prison pour "divulgation volontaire des secrets d’Etat" en vertu de l’article 337 du Code pénal de 2015.

Ce magnat de l’immobilier, recherché par la police, a violé la loi sur l’émigration de Singapour et a été expulsé. Il a été interpellé le 4 janvier 2018 par l’agence de police d’enquête du ministère de la Sécurité publique. – VNA