Désinfection de l'environnement à Singapour. Photo: VNA

Tokyo (VNA) - Les responsables de la santé du Japon ont confirmé lundi qu'une femme vietnamienne de 40 ans était positive au virus Zika.

Cette femme, contaminée par des moustiques au Vietnam, ​présentait des symptômes ​de céphalées et ​d'éruption cutanée, avant s'arriver au Japon le 8 septembre.

Elle est allée le 9 septembre dans un hôpital de Tokyo ​où elle a été testée positive au virus Zika le 11 septembre. Il s'agit du 11e cas de contamination par le virus Zika au Japon depuis 2013, mais le premier à Tokyo.

Le Département de médecine préventive du ministère vietnamien de la Santé est en contact avec le Japon pour ​obtenir des informations ​précises sur le lieu de résidence de cette femme au Vietnam, a déclaré son chef, le professeur associé et docteur Tran Dac Phu.

Le 13 septembre, le Département de la médecine préventive continue de recommander au public de se prévenir contre le virus Zika. Le ministère de la Santé a demandé de renforcer les mesures préventives comme ​​l'emploi de moustiquaires, ​la suppression des contenants susceptibles de retenir de l'eau et, plus généralement, éliminer tous les endroits où les moustiques peuvent se reproduire, outre la pulvérisation d'insecticide. ​

Il a demandé de superviser étroitement les touristes venant des pays touchés par le virus Zika et les Vietnamiens de retour de ces régions, ainsi que d'effectuer immédiatement des tests sur les cas suspects.

Le même jour, la ministère thaïlandais de la Santé a enregistré environ 200 cas ​de maladie du virus Zika depuis janvier 2016, ce qui ​fait de la Thaïlande l'un des pays ayant le taux le plus élevé de cas dans la région.

Les responsables de la santé de ce pays craignent que la divulgation d​'informations sur le nombre de cas nuise au tourisme national.

Le ministre de la Santé de Singapour Gan Kim Yong a souligné mardi la stratégie de son pays pour empêcher la propagation du virus Zika. Selon lui, actuellement, toute les personnes infectées se sont rétablies.

Le 12 septembre, Singapour confirmait 333 cas dont 8 femmes enceintes.

Le ministère malaisien de la Santé a également annoncé mardi que deux sœurs, dont une enceinte, étaient positives en Malaisie. Ainsi, il y a 6 cas d'infection par le Zika dans ce pays.

Le virus Zika se transmet à l'être humain par la piqûre d'un moustique infecté des espèces Aedes​ Aegypti et Albopictus (dit moustique-tigre), lesquels sont également vecteur ​de la dengue, du Chikungunya et de la fièvre jaune. La transmission du virus Zika par voie sexuelle est également possible. On enquête actuellement sur d'autres voies de transmission, transfusions sanguines par exemple, selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé). -VNA