Les pressions inflationnistes de 2024 ne seront pas trop fortes

Les experts prédisent que les pressions inflationnistes ne seront pas trop fortes en 2024, lors d’un colloque tenu jeudi 4 janvier à Hanoi.
Les pressions inflationnistes de 2024 ne seront pas trop fortes ảnh 1Les experts prédisent que les pressions inflationnistes ne seront pas trop fortes en 2024. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Les experts prédisent que les pressions inflationnistes ne seront pas trop fortes en 2024, lors d’un colloque tenu jeudi 4 janvier à Hanoi.

Le docteur Nguyên Duc Dô, directeur adjoint de l'Institut d'économie financière a déclaré que les pressions inflationnistes ne devraient pas être importantes car l'économie mondiale, en particulier celle des États-Unis et de la Chine, devrait connaître une croissance lente et que le risque d’une récession de l’économie américaine n’est pas exclu. Il prévoit une inflation en 2024 comprise entre 3% et 3,5%.

Partageant cet avis, l'expert économique Dinh Trong Thinh a déclaré que si les prix du pétrole et l'offre de matières premières augmentent, si l'inflation dans les principales économies reste élevée, si l'économie mondiale se redresse lentement, si les entreprises vietnamiennes pourront profiter des opportunités offertes par les accords de libre-échange, l'économie vietnamienne pourrait croître de 5,5 à 6,5 % et l’inflation annuelle sera donc de l'ordre de 3,2 à 3,5 %.

Selon le professeur associé et docteur Ngô Tri Long, le gouvernement a de l'expérience dans la gestion stratégique des prix des biens et services, et l'objectif de contrôle de l'inflation de 4% à 4,5% pour 2024 approuvé par l'Assemblée nationale est tout à fait réalisable.

En 2024, le Département de gestion des prix du ministère des Finances continuera de suivre de près l'évolution de l'économie mondiale et l'inflation affectant le Vietnam afin de trouver des solutions de réponse appropriées ; de suivre de près les fluctuations des prix du marché intérieur pour donner des conseils sur les politiques et scénarios de gestion des prix appropriés, en particulier pour les biens et services essentiels ayant des impacts majeurs sur les prix pendant les périodes de fluctuations des prix telles que les vacances du Têt et les ajustements de la politique salariale. -VNA

source

Voir plus