L'île de Boracay abrite plus de 500 hôtels et emploie 17.000 personnes. Photo: AFP

 
Hanoi (VNA) - Le 26 octobre, les Philippines ont rouvert l’île paradisiaque de Boracay après une période d’interruption des activités pour les travaux de planification et de rénovation.

En avril, le président Rodrigo Duterte a demandé la fermeture de l'île de sable blanc pour les visiteurs, à cause de la dégradation de l'environnement causée par la surexploitation touristique.

Après un certain temps, la station de Boracay a changé de physionomie. Tous les hôtels et restaurants près de la côte ont été déplacés à l'intérieur des terres afin de créer une "zone tampon" de 30 m à partir de la côte. Tous les sports nautiques sont encore temporairement interdits, tandis que trois casinos célèbres de Boracay sont fermés définitivement à la demande du président Duterte. Près de 400 hôtels et restaurants violant les réglementations environnementales ont été fermés.

En outre, un certain nombre de nouvelles réglementations s'appliqueront, telles que l'interdiction de l'alcool, du tabac, de la fête sur la plage, la limitation du nombre de visiteurs et d'hôtels... Les compagnies aériennes et les agences de ferries ont également été invitées à limiter les voyages vers cette île. Le nombre maximum de visiteurs autorisés sur l'île est de 19 200. En vertu des nouvelles règles, les activités de massage, de colportage, de feux de camp, de construction de châteaux de sable sur la plage seront interdites. Les autorités suivront de près l’application de la nouvelle réglementation.

Le premier touriste qui est arrivé à Boracay le matin du 26 octobre a été impressionné par le paysage d’une île propre et paisible. La ministre du Tourisme, Bernadette Romulo-Puyat, a exprimé l'espoir que la nouvelle île de Boracay sera le début d'une "culture du tourisme durable" aux Philippines. Elle a ajouté que de nombreuses autres destinations touristiques suivront cet exemple.

Avec une superficie de 1 000 hectares, Boracay est un havre de paix pour les touristes. Les principaux magazines de voyage classent Boracay parmi les plus belles plages du monde. Cependant, le surdéveloppement a transformé progressivement le "visage" de cette île minuscule, qui est devenue une destination très populaire avec environ 2 millions de visiteurs chaque année. Bien que les visiteurs viennent ici pour dépenser un milliard de dollars par an, ils ont laissé d’énormes montagnes d’ordures, qui affectent l’environnement de cette île. -VNA