Les entreprises étrangères ont saisi la notion d’exotisme chez les consommateurs vietnamiens pour pénétrer le marché national. Photo : CVN

Hanoï (VNA) - Selon le résultat d'une enquête sur les produits vietnamiens de haute qualité en 2018 fourni par le Centre de recherche et de soutien aux entreprises (Business research and business support center, BSA), le commerce de détail connaît actuellement plusieurs nouvelles tendances.

Achat en ligne

Récemment, l’achat en ligne enregistre une forte croissance avec la naissance d'une série de sites d'E-commerce tels que: Lazada, Tiki, Shopee, Sendo et Adayroi entre autres. L’achat sur Internet n’est plus une pratique étrangère aux consommateurs vietnamiens en particulier auprès des jeunes.

En outre, la participation des jeunes aux activités d’e-commerce, en tant que vendeurs ou clients, notamment sur les réseaux sociaux comme Facebook, Zalo, crée un terrain fertile et potentiel pour les investisseurs de détail à exploiter.

Selon un rapport d'étude récent réalisé par CBRE Vietnam sur 1.000 personnes à Hô Chi Minh-Ville et à Hanoï, 25% ont l'intention de diminuer la fréquence de leurs achats en magasins, tandis que 45-50% comptent effectuer leurs commandes en ligne via ordinateurs ou smartphones.

Parallèlement, l'étude de CBRE Vietnam montre également une tendance grandissante des achats en ligne, particulièrement chez les jeunes consommateurs. En 2017, seulement 0,9% des achats sont effectués sur Internet et un an après, ce chiffre s’est vu multiplié par trois (2,7%).

En outre, toutes les catégories de produits de consommation sont disponibles en ligne, notamment dans les secteurs suivants: équipements électroniques de haute technologie, jeux et jouets, équipements sportifs, produits de beauté, literie, produits stationnaires et article de mode, soit 10-30% du marché.

En outre, BSA souligne également le rôle de plus en plus important de ces sites en ligne en ce qui concerne la tendance d'achat des consommateurs. Il s’agit de sources d’informations principales de référence. Elles sont interactives et sont disponibles à tout moment et à tout endroit.

D'après ladite enquête en 2018, 23% des consommateurs ont recherché des informations concernant les produits sur les sites en ligne avant achat, contre 18% en 2017.

Exotisme à la mode

Une autre nouveauté est le changement de la tendance de consommation. Selon cette enquête, les produits domestiques dominent le marché avec un chiffre important d’utilisateurs habitués (60%), un chiffre cependant en chute de 32% par rapport à 2017.

Pendant ce temps, les produits importés de Thaïlande, de Corée du Sud et du Japon ont la côte et rivalisent avec acharnement avec le marché vietnamien. Si, en 2017, seul moins de 3% des consommateurs vietnamiens choisissent des produis étrangers, en 2018, ce taux atteint 8-10%, voire 12-17% pour les produits de bonbons, gâteaux et autres boissons.

Les entreprises thaïlandaises, japonaises et sud-coréennes ont saisi la notion d’exotisme chez les consommateurs vietnamiens et possèdent une stratégie intelligente de pénétration du marché, a expliqué Vu Kim Hanh, présidente de l'Association des produits vietnamiens de haute qualité.

Selon Mme Hanh, un des grands problèmes est la confiance ébranlée des consommateurs domestiques pour les marques vietnamiennes suite aux récentes affaires de contrefaçon des entreprises nationales. En effet, le manque de transparence d’une poignée d’entreprises vietnamiennes dans les activités commerciales a fortement influencé et terni la réputation des produits nationaux.

La défiance face aux produits domestiques facilite ainsi l’accès des produits étrangers dans le marché de vente en détail du Vietnam. Ce phénomène pose une question non seulement aux entreprises du pays mais aussi, aux organes compétents de gestion et de censure, ainsi qu’aux consommateurs, a-t-elle conclut.-CVN/VNA