Les IDE au service du développement durable de Hai Phong

Depuis des années, attirer les investissements directs étrangers (IDE) est un objectif important de la ville portuaire de Hai Phong (Nord) au service de son développement socio-économique.
Les IDE au service du développement durable de Hai Phong ảnh 1Fabrication de pneus dans l'usine de Bridgestone à Hai Phong. Photo : VNA

Hai Phong (VNA) – Depuis des années, attirer les investissements directs étrangers (IDE) est un objectif important de la ville portuaire de Hai Phong (Nord) au service de son développement socio-économique.

Hai Phong possède tous les types de transports : routier, ferroviaire, maritime, fluvial et aérien. Elle est l’un des trois pôles de la zone économique du Nord. Dans le but d’exploiter au mieux ses avantages, Hai Phong a créé en 1993 une zone franche d’exportation de 150 hectares qui s’est ensuite transformée en zone industrielle de Do Son, et puis, en 1994, la zone industrielle Nomura de 164 hectares.

La zone industrielle Nomura – Hai Phong est un joint-venture entre le groupe japonais Nomura et la ville. Elle est l’une des premières zones industrielles du Vietnam. Au moment de sa création, elle était considérée comme une zone industrielle moderne du pays et de la région. A ce jour, la zone industrielle Nomura a attiré 60 investisseurs et créé de l’emploi pour environ 20.000 travailleurs.

Vu le succès de la zone industrielle Nomura, Hai Phong en a fondé plusieurs autres telles que la zone industrielle de Dinh Vu-Cat Hai, la zone urbaine, industrielle et de service VSIP Hai Phong, la zone industrielle de Trang Due…

Fin de juillet 2018, Hai Phong comptait 553 projets d’IDE avec un montant total des capitaux enregistrés de plus de 15,7 milliards de dollars. Ces fonds étaient principalement injectés dans l’industrie (76,49%), les infrastructures et l’immobilier (18,22%), le commerce (2,8%), les services (2,17%).

Parmi près de 40 pays et territoires investissant à Hai Phong, le Japon occupe le premier rang en termes de nombre de projets et la 2e place en termes de montant de capitaux (juste après la République de Corée), avec 137 projets et 4,6 milliards de dollars. Il représente ainsi 24,77% du nombre de projets étrangers et 29,29% du montant.

Les entreprises à participation étrangère ont grandement contribué à l’augmentation de la croissance de Hai Phong. En effet, la ville a connu au premier semestre 2018 une croissance de 16,3% - le niveau le plus élevé par rapport aux autres localités.

Kenny Lieu, vice-directeur général de la zone urbaine, industrielle et de services VSIP Hai Phong, a constaté que Hai Phong avait adopté des réformes intégrales et solides pour améliorer fortement son réseau de transport routier, maritime et aérien. La ville attirera davantage d’investisseurs grâce à ses infrastructures pratiques, ses privilèges fiscaux et sa main-d’œuvre qualifiée.

Le Van Thanh, secrétaire du Comité municipal du Parti, a rappelé que Hai Phong figurait parmi les 10 premières localités en matière de climat d’investissement. Il a assuré que sa ville poursuivrait les efforts dans la réforme administrative, l’amélioration des conditions d’investissement ainsi que du professionnalisme et de la transparence de l’administration publique, afin de mieux favoriser les investisseurs.

Pour la période 2016-2020, Hai Phong a fixé l’objectif d’attirer 10 milliards de dollars d’IDE et de fournir aux entreprises d’ici 2020 environ 170.000 travailleurs. -VNA