Hanoï (VNA) - Ce premier semestre, les exportations nationales de pangasius au Moyen-Orient se sont chiffrées à près de 71 millions de dollars, soit une baisse de 8,6% en glissement annuel.

Transformation de pangasius. Photo: vasep

Ce recul s’explique par la demande baissière de plusieurs marchés comme les Emirats arabes unis (EAU), Israël, l’Iran, le Liban,…

En particulier, une forte chute de 28% en glissement annuel a été constatée dans les EAU - premier importateur de pangasius vietnamiens au sein de cette région. Actuellement, ce pays est aussi dans le viseur de nombreux fournisseurs asiatiques – notamment Chine et Indonésie.

De plus, l’Arabie saoudite, qui était auparavant l’un des 3 premiers consommateurs de pangasius vietnamiens avec les EAU et l’Egypte, ferme ses portes aux pangasius du Vietnam via des barrières commerciales de plus en plus sévères.

Cependant, durant cette période, les exportations se sont bien portées sur les marchés du Qatar, de Bahreïn, du Koweït, d’Egypte.

Diversifier les types de produits et rehausser leur qualité devront être les priorités des entreprises vietnamiennes pour maintenir voire augmenter leurs parts de marché dans cette région ces prochaines années. -CPV/VNA