Hanoï, 7 avril (VNA) – Le Département de la sécurité alimentaire du ministère de la Santé est en train de vérifier l’information sur le retrait de la vente au Japon de plus de 18.000 bouteilles de sauce au piment Chinsu.

Des bouteilles de sauce au piment Chinsu sur le marché japonais. Photo: www.city.osaka.lg.jp

Le Département a annoncé dans la soirée de samedi 6 avril qu’il ne recevait aucune information officielle de la part des autorités japonaises et ferait part de sa position après avoir vérifié et clarifié les nouvelles.

Un responsable du Département a fait savoir que l’acide benzoïque est autorisé en tant que conservateur alimentaire selon la Commission du code alimentaire (CAC), dont le Vietnam et le Japon sont membres.

Selon cet officiel, l'utilisation de cette substance est réglementée en termes de teneur dans les produits. Actuellement, 186 pays utilisent le code de la CAC, y compris le Vietnam. Il s’agit d’une norme commune mais les pays membres de la CAC peuvent l’autoriser ou l’interdire totalement.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la consommation de l’acide benzoïque ne nuit pas à la santé humaine avec moins de 5 mg/kg de poids corporel par jour.  

Si la consommation est supérieure au seuil autorisé, l'acide benzoïque peut provoquer une irritation de l'estomac, une gastrite ... L’utilisation d’une grande quantité de cette substance peut provoquer une intoxication, mais très rarement.

Auparavant, la page web de la ville d'Osaka avait annoncé que les plus 18.000 bouteilles de sauce au piment Chinsu, produites par le groupe Masan, avaient été rappelées pour présence d'acide benzoïque, un additif non autorisé pour les sauces au piment au Japon.

Dans un communiqué, Masan a déclaré que tous ses produits sont conformes aux réglementations vietnamiennes et des pays importateurs en matière de sécurité alimentaire, y compris les réglementations sur l'étiquetage, les ingrédients et l'utilisation d'additifs.

Masan a également fait savoir qu'elle exportait uniquement de la sauce au piment aux États-Unis, au Canada, en Russie, en République tchèque, en Chine et à Taiwan. 

"Comme nous n'avons pas d'échantillons de ces bouteilles de sauce en main pour le moment, nous n'avons aucune conclusion officielle sur leur origine. Cependant, il est probable qu'elles soient exclusivement réservées au marché vietnamien ou que leur origine soit inconnue", a déclaré le président de Masan. -VNA