Hanoi (VNA) – Earth Hour, qui est initiative lancée par le Fonds mondial pour la nature  (WWF) en 2007, était de retour ce samedi 30 mars.

Lors de la cérémonie de lancement de l’opération Earth Hour 2019, le 10 mars à Hanoi. Photo : CPV

 

En quoi consiste-t-elle, cette initiative ? À éteindre les lumières pendant une heure pour interpeller les pouvoirs publics sur  l'impact de la consommation énergétique et le changement climatique. De nombreuses localités du Vietnam se prêtent au jeu.

À Hanoi, la capitale vietnamienne, c’est devant l’opéra qu’a eu lieu l’évènement, entre 20h30 et 21h30. La population a donc été appelée à éteindre les lumières et à débrancher les appareils électriques non essentiels pour une durée d'une heure afin de promouvoir l'économie  d’électricité  et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique. 

Trinh Quôc Vu, chef adjoint de la Direction de l’économie d’énergie et  du développement durable, relevant du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce, a indiqué: «Pour cette 13e édition de «Earth Hour», nous nous concentrons sur la vulgarisation des mesures d’économie d’énergies. Nous utilisons les réseaux sociaux pour faire passer les messages de «Earth Hour» 2019 au Vietnam. Cette année, à côté de grandes personnalités, nous avons choisi dans chaque milieu professionnel un ambassadeur pour l’évènement».

Mais quelques jours auparavant, la ville de Hanoi avait lancé des campagnes d’information pour sensibiliser ses habitants à l’économie d’énergie et à la protection de l’environnement.

Dans plusieurs villes et provinces telles que Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong, Dà Nang, Quang Binh ou encore Son La, les filières de la compagnie générale de l’électricité du Vietnam ont éteint les éclairages de leurs bureaux. Des dépliants et brochures ont été distribués à leurs clients pour les appeler à économiser l’électricité.

Economiser l’énergie, sauver la planète ! La plus grande mobilisation citoyenne pour la planète organisée par le WWF a désormais des allures de rituel au Vietnam. – VOV/VNA