Hanoï, 24 octobre (VNA) - La vice-présidente uruguayenne, Lucia Topolansky, a suggéré au Vietnam et à l'Uruguay de renforcer leur coopération dans tous les domaines, notamment l'économie, le commerce et l'investissement, pour être à la hauteur des bons liens politiques bilatéraux.

 

La vice-présidente uruguayenne, Lucia Topolansky et le vice-ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai. Photo : VNA

Lors d'une réception pour le vice-ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, à Montevideo, le 23 octobre, Mme  Lucia Topolansky a déclaré que la première réunion du Comité mixte Vietnam-Uruguay sur la coopération dans le domaine de l'économie, du commerce et de l'investissement servirait de base pour la coopération dans de différents domaines.

Le vice-ministre Dô Thanh Hai a informé son hôte des résultats de cette réunion et indiqué que les deux parties avaient examiné leur coopération dans des domaines ces derniers temps et discuté des priorités de la coopération dans les années à venir.

Les deux parties ont convenu de créer les conditions permettant aux produits des deux pays d'accéder aux marchés respectifs, de promouvoir les échanges de délégations et d'organiser des activités de promotion du commerce et de l'investissement.

Dô Thanh Hai a exhorté les deux pays à mettre en œuvre rapidement les accords de coopération signés, tout en renforçant la coopération dans les domaines de leur potentiel.

Le comité mixte poursuivra à valoriser son rôle sur la promotion de la coopération  dans  les domaines de l'économie, du commerce, de l'investissement, de l'agriculture et de la science et la technologie, a-t-il déclaré.

La première réunion du comité mixte a eu lieu plus tôt le même jour, sous la coprésidence du vice-ministre vietnamien Dô Thanh Hai et du vice-ministre uruguayen des Affaires étrangères, Ariel Bergamino.

Les deux parties ont estimé que la réunion marquait une nouvelle étape dans la coopération bilatérale depuis l'établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l'Uruguay en 1993.

Bien que le commerce bilatéral soit passé de 71 millions de dollars en 2012 à près de 120 millions de dollars en 2017, les relations économiques, commerciales et d'investissement ne sont pas à la hauteur de leur potentiel ainsi qu'à l'amitié traditionnelle.

S'agissant de l'accès aux marchés, en particulier des produits agricoles, l'Uruguay souhaite exporter du bœuf et des agrumes vers le Vietnam, tandis que le pays de l'Asie du Sud-Est veut expédier des légumes, du poivre, des noix de cajou, des fruits de mer et des décorations d'intérieur vers l’Uruguay.

Actuellement, le Vietnam exporte des chaussures, des vêtements, des textiles, des ordinateurs, des produits électroniques et des pièces détachées, du caoutchouc, du rotin, de l'acier, du plastique et des produits céramiques en Uruguay.

Dans le même temps, le pays importe essentiellement du bois et des produits dérivés du bois, des matières premières pour le vêtement et le cuir, des produits pharmaceutiques, du lait et des produits laitiers, des fruits de mer, des aliments pour le bétail et des produits chimiques sur ce marché.-VNA