L'ambassadeur du Vietnam en Egypte, Do Hoang Long (gauche), et Abdel Rauf El Reedy, ancien ambassadeur égyptien au Vietnam, visite une exposition sur le Vietnam en Egypte. Photo : VNA

 

Le Caire (VNA) – La prochaine visite du président Tran Dai Quang en Egypte du 25 au 29 août permettra de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines, dont la politique, l’économie, la culture et l’éducation, a affirmé l’ambassadeur du Vietnam en Egypte, Do Hoang Long.

Lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA), l’ambassadeur Do Hoang Long a souligné qu’il s’agira de la première visite d’Etat d’un chef d’Etat vietnamien en Egypte depuis l’établissement des relations diplomatiques bilatérales en 1963.

Les relations bilatérales en tous domaines, de la politique à la culture en passant par l’économie et les échanges entre habitants, seront certainement intensifiées grâce à cette visite, a-t-il affirmé.

A cette occasion, Do Hoang Long a rappelé la visite en septembre 2017 au Vietnam du président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi, lors de laquelle les deux pays avaient signé neuf conventions de coopération dans différents domaines.

L’application de ces conventions a abouti à de premiers résultats satisfaisants, a indiqué l’ambassadeur, ajoutant que les organes compétents des deux pays avaient proposé de signer de nouveaux accords dans les secteurs potentiels. Lors de la prochaine visite du président Tran Dai Quang, des conventions de coopération dans les secteurs de la finance, du pétrole, de l’éducation et de l’agriculture devront être conclues, pour servir de base au développement des liens bilatéraux.

Le diplomate vietnamien a insisté sur les grands potentiels de la coopération bilatérale, notamment dans l’agriculture, les services et l’économie maritime. Selon lui, le commerce bilatéral, qui se chiffre à environ 350 millions de dollars chaque année, est en deçà des potentiels. Il a ainsi appelé à redoubler d’efforts pour porter rapidement les échanges commerciaux bilatéraux à 1 milliard de dollars. Cela exigera un cadre juridique et un plus grand dynamisme des entreprises, a-t-il souligné, ajoutant que les deux pays devaient accorder aussi de l’importance au secteur des services et à plusieurs autres comme les logiciels, les postes et télécommunications.

L’ambassadeur Do Hoang Long a également souligné le rôle important de la culture et des échanges entre habitants, qui permettront de rehausser la compréhension mutuelle. -VNA