Le Vietnam condamne les actes de violence en Irak

Le Vietnam condamne fermement les actes de violence contre les civils commis par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, lesquels sont contraires aux droits de l'homme, a affirmé le représentant de la Délégation du Vietnam à Genève.
Le Vietnam condamne fermement les actes de violence contre les civils commis par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, lesquels sont contraires aux droits de l'homme, a affirmé le représentant de la Délégation du Vietnam à Genève.

Membre du Conseil des droits de l'homme, le Vietnam suit toujours de près et partage les profondes inquiétudes de la communauté internationale sur les violences en Irak, a souligné son représentant lors de la réunion extraordiaire du Conseil des droits de l'homme de l'ONU du 1er septembre à Genève afin d'étudier la résolution présentée par l'Irak, laquelle demande l'envoi d'urgence d'une mission chargée d'enquêter sur les atrocités commises par les jihadistes de l'Etat islamique sur son territoire.


Le Vietnam a affirmé que les droits de l'homme ne peuvent qu'être protégés et promus une fois que la paix et la stabilité seront restaurées, et la souveraineté, l'intégrité territoriale de l'Irak, ainsi que les principes du droit international et de la Charte de l'ONU, respectés, a ajouté le représentant vietnamien.

Le Vietnam soutient les efforts de l'Irak comme de la communauté internationale en ce sens, a-t-il poursuivi.

Lors de cette réunion extraordinaire qui a été demandée par l'Irak, avec le soutien, entre autres, du Groupe arabe, de l'Organisation de la coopération islamique, du Mouvement de Non-Alignement - dont fait partie l'Iran, de l'Union européenne et des Etats-Unis, plus de 30 membres et 40 observateurs du Conseil des droits de l'homme ont tous affirmé condamner les actes de violence de l'Etat islamique.

Après discussions, le Conseil des droits de l'homme a adopté le projet de résolution condamnant fermement "les abus et violations systématiques des droits de l'Homme et les violations du droit international humanitaire résultant des actes terroristes" commis par les jihadistes dans plusieurs provinces d'Irak.

Le projet de résolution demande au bureau du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme "d'envoyer d'urgence une mission en Irak pour enquêter sur les allégations de violation et abus des droits de l'Homme commis par l'Etat islamique d'Irak et au Levant (EIIL) et les groupes terroristes qui lui sont associés, ainsi que d'établir les faits et circonstances" de ces crimes afin que les responsables ne restent pas impunis.

Si cette résolution est adoptée, les enquêteurs de l'ONU devront faire part de l'avancée de leurs travaux dès la prochaine session régulière du Conseil prévue du 8 au 26 septembre, et présenter un rapport écrit lors de la 28e session du Conseil en février ou mars 2015.

Outre cette réunion extraordinaire tenue le 1er septembre, selon les prévisions, dans le cadre de sa 27e réunion prochaine qui aura lieu du 8 au 26 septembre 2014, le Conseil des droits de l'homme discutera et écoutera le rapport sur la situation en Irak du Haut Commissariat de l'ONU. -VNA

Voir plus