Le Vietnam a generalement reussi a faire reculer l’epidemie, selon le vice-PM Vu Duc Dam hinh anh 1Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam (debout) lors de la réunion du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, le 6 mai au matin. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Mercredi matin, lors d’une réunion du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a souligné que le Vietnam avait généralement réussi à faire reculer l’épidémie.

Il a toutefois insisté sur la nécessité de continuer d’assurer une gestion stricte des personnes entrant au Vietnam, vu la situation compliquée dans le monde. Selon un bilan actualisé le 5 mai au soir, le coronavirus SARS-CoV-2 a infecté plus de 3,6 millions de personnes dans 214 pays et territoires, dont plus de 252.000 décès. Au Vietnam, le bilan actualisé mercredi matin fait état de 271 cas de contamination, dont 232 guéris (y compris 14 cas guéris « réinfectés »). Parmi les 39 personnes en cours de traitement, 21 ont été testées négatives au virus au moins une fois.

Lors de la réunion, le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 a demandé aux forces militaires et policières, ainsi qu’au secteur de la santé, de continuer d’être prêts à agir en cas de découverte d’un nouveau cas éventuel de transmission locale. Il a également demandé au secteur de la santé de bien s’occuper des patients de COVID-19, de superviser étroitement les cas guéris, afin d’assurer la sécurité de la communauté.

L’assouplissement des mesures imposées doit être effectué sur la base scientifique, selon les participants.

Le Comité a en outre demandé de poursuivre le port du masque dans les transports en commun et les lieux publics en dehors des écoles et bureaux de travail, appelant les gens à continuer de se laver les mains régulièrement au savon ou avec du désinfectant… Le port du masque n’est pas obligatoire dans les classes d’école où les climatiseurs sont également autorisés, mais il est nécessaire d’ouvrir les portes et les fenêtres plusieurs fois dans la journée pour laisser passer l’air frais. L’organisation de quelques événements sportifs et rassemblements est aussi autorisée à condition d’assurer les conditions de sécurité.  

Les membres du Comité ont été unanimes à proposer au gouvernement d’autoriser la réouverture de certains services non essentiels (sauf les discothèques et les karaokés), de permettre aux transports en commun de fonctionner au plein de leur capacité de transport en appliquant des mesures préventives telles que port du masque, lavage des mains, contrôle de la température corporelle et déclaration de l’état de santé. Pour le transport aérien, ils ont proposé de lever les restrictions concernant la distanciation à bord des avions, la réduction des contacts lors des procédures d’embarquement et de débarquement. Pour les hôpitaux, il est toujours nécessaire d’appliquer plusieurs mesures préventives, dont le port du masque, le contrôle de la température corporelle avant l’entrée, la déclaration de l’état de santé…-VNA