Le Vietnam a fort à faire pour pour attirer les IDE de nouvelle génération

Le Vietnam élabore actuellement une stratégie visant à attirer les investissements directs étrangers (IDE) de “nouvelle génération” afin de promouvoir une croissance extensive entre 2020 et 2030.
Le Vietnam a fort à faire pour pour attirer les IDE de nouvelle génération ảnh 1Le Vietnam travaille sur une stratégie visant à attirer les IDE de nouvelle génération afin de promouvoir une croissance extensive de 2020 à 2030.

Hanoi (VNA) - Le Vietnam élabore actuellement une stratégie visant à attirer les investissements directs étrangers (IDE) de “nouvelle génération” afin de promouvoir une croissance extensive entre 2020 et 2030.

L’automatisation est l’avenir

Selon les experts, dans le contexte actuel, la 4e révolution industrielle est une tendance inévitable. Par conséquent, la réalisation et la mise à profit des opportunités de cette révolution sont importantes pour le succès des efforts d’attraction d’IDE de nouvelle génération au Vietnam.

Selon un rapport de la Société financière internationale (SFI), pour stimuler fortement le développement de l’industrie intelligente, le Vietnam doit mettre en place une stratégie efficace d’attraction des IDE de nouvelle génération et capitaliser sur la 4e révolution industrielle, ce qui aidera à réorganiser la production pour la rendre plus plus efficace et ouvrir de nouvelles opportunités d’affaires grâce à la connectivité.

Les nouvelles technologies et leur connexion créeront les conditions nécessaires pour que les entreprises améliorent rapidement leur capacité de production. Les technologies et les robots remplacent peu à peu l’homme dans la production, ce qui est également une tendance dans de nombreux pays pour promouvoir la croissance.

Par exemple, 90% des usines du géant allemand du vêtement de sport, Adidas, sont actuellement situées en Asie. Cependant, un dirigeant d’Adidas a récemment révélé que l’entreprise envisage d’accroître les activités de production entièrement automatisées. Ses “speedfactories” en Allemagne et aux États-Unis utiliseront des robots pour fabriquer des chaussures de sport avec des semelles créées à l’aide de la technologie d’impression 3D.

Au Vietnam, un rapport de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI) prévoit qu’environ 5 millions de travailleurs des secteurs du textile, de l’électronique et de la vente au détail seront affectés par le développement des technologies de pointe.

Le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Lê Quân, a déclaré que les entreprises d’IDE connaissaient une demande croissante de main-d’œuvre qualifiée pour l’assemblage et l’exploitation de machines. La demande de tels travailleurs a explosé, passant de 14,76% en 2007 à 57,87% en 2017.

Il a ajouté que l’automatisation est essentielle pour améliorer la productivité et la compétitivité. En outre, la 4e révolution industrielle permettra également aux entreprises d’améliorer la capacité de collecte et d’analyse de données des machines, contribuant ainsi à accroître la vitesse, la flexibilité, la précision et l’efficacité des opérations des machines, ce qui permettra de créer des produits de haute qualité à moindre coût.

Le Vietnam, un “pays naissant”

Bien que les emplois peu qualifiés risquent d’être remplacés par des machines, force est de constater qu’une productivité accrue et un environnement des affaires favorables alimenteront la croissance industrielle et modifieront la main-d’œuvre.

Le Vietnam a fort à faire pour pour attirer les IDE de nouvelle génération ảnh 2Environ 5 millions de travailleurs des secteurs du textile, de l’électronique et de la vente au détail seront touchés par le développement des technologies sophistiquées.

Les experts de la SFI ont averti que la perte d’emplois peu qualifiés augmenterait et que les entrées d’IDE diminueraient si le Vietnam ne comptait que sur un faible coût de la main-d’œuvre pour constituer un avantage concurrentiel. Ils ont suggéré que le pays mette rapidement en place une stratégie de diversification du travail et de création d’emplois.

Le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Dao Hong Lan, a indiqué que la population active du Vietnam compterait environ 62 millions de personnes en 2025, ajoutant que la mondialisation et la 4e révolution industrielle poseraient des défis croissants à l’économie nationale.

En 2018, le Forum économique mondial (WEF) a mené une enquête sur la préparation à l’avenir de la production dans 100 pays. Le Vietnam figurait dans le groupe des “pays naissants” avec une disponibilité réduite en raison de l’efficacité modeste de tous les critères.

Le vice-ministre Lê Quân a déclaré qu’il est temps que le Vietnam se dote d’une stratégie visant à maximiser les avantages générés par les flux d’IDE, notamment le transfert de technologie et la formation de ressources humaines de haute qualité.

Le pays ne devrait pas continuer à utiliser la main-d’œuvre à bas coût, mais privilégier les investissements dans les industries de haute technologie et de pointe et dans les secteurs à forte valeur ajoutée afin d’attirer les IDE dans la nouvelle période, a-t-il noté.

Pour ce faire, le Vietnam doit immédiatement prendre des mesures pour améliorer la qualité de ses ressources humaines. Le gouvernement devrait en particulier promouvoir la reconversion des travailleurs pour les aider à s’adapter au développement scientifique et technologique.

Les établissements de formation professionnelle devraient voir leur autonomie renforcée et aligner leurs programmes sur les tendances de la 4e révolution industrielle et les besoins des entreprises.

En outre, il est également nécessaire de mettre en place des politiques efficaces pour attirer du personnel de haute qualité d’entreprises d’IDE dans le secteur public et les entreprises domestiques, a-t-il encore indiqué. -Vietnam+

Voir plus