Singapour, 5 août (VNA) - Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a assisté à la 19ème conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN+3, à la 8e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Asie de l’Est (EAS) et au 25e Forum régional de l'ASEAN (ARF), tenues le 4 août à Singapour.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh (4e, à gauche) participe aux réunions à Singapour. Photo : VNA


Ces conférences ont eu lieu dans le cadre de la 51ème conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN (AMM-51) qui s'est officiellement ouverte à Singapour le 2 août avec la participation des ministres des Affaires étrangères de dix pays membres de l'ASEAN.

Le vice-Premier ministre et ministre des AE Pham Binh Minh ont salué les efforts visant à développer la coopération au sein l'ASEAN + 3 (Chine, République de Corée, Japon) dans des domaines tels que la connectivité numérique, l’e-commerce électronique et les zones urbaines intelligentes afin de réduire les écarts de développement, de promouvoir le développement des petites et moyennes entreprises, la sécurité alimentaire ainsi que les réponses aux catastrophes naturelles et aux maladies…

Il a affirmé que le Vietnam continuerait à participer activement aux activités de coopération de l'ASEAN + 3.

Pham Binh Minh et d'autres délégués présents à l'événement ont réaffirmé le rôle important joué par l'ASEAN + 3 dans la promotion de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la prospérité en Asie de l'Est.

Ils ont noté que les échanges commerciaux entre l'ASEAN et la Chine, la République de Corée et le Japon en 2017 représentaient 32% du total des dix membres de l’Association, et que 27% des touristes de l'ASEAN venaient de pays d'Asie du Nord-Est.

Les ministres ont exprimé leur soutien au commerce multilatéral libre et égal dans la région et ont convenu d'initiatives pour renforcer la coopération entre l'ASEAN et les trois pays dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'éducation, de la culture, des personnes âgées.

Lors de la 8e conférence des ministres des Affaires étrangères de l'EAS, Pham Binh Minh a déclaré que les efforts et les ressources devaient être pleinement mis en œuvre pour soutenir le plan d'action de Manille pour la période 2018-2022.

Il a déclaré que les membres de l'EAS détenaient un potentiel pour la coopération et la connectivité maritimes, ce qui correspondent également aux intérêts et aux demandes de coopération dans la région.

L'inquiétude commune des pays de l'EAS sur les activités de militarisation a érodé la confiance et accru les tensions en mer Orientale.

Lors de l'événement, les ministres de l'ASEAN et leurs huit partenaires : Chine, Japon, République de Corée, Inde, Australie, Nouvelle-Zélande, Russie et États-Unis ont consenti au renforcement de la coopération axée sur les résultats dans des domaines tels que l'environnement, l'énergie, l'éducation et la finance, les soins de santé, la gestion des catastrophes naturelles, la connectivité, l’économie, le commerce, la sécurité alimentaire et la coopération maritime.

Certains ont exprimé leur profonde préoccupation face aux récentes activités de militarisation en mer Orientale et ont demandé de s'abstenir d'actions susceptibles de compliquer la situation et de modifier unilatéralement le statu quo dans cette région maritime.

Tous les différends devraient être réglés pacifiquement conformément au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982), et sur la base du respect des processus juridiques et diplomatiques, ont-ils déclaré.

S'adressant au 25ème FRA, le vice-Premier ministre et ministre des AE Pham Binh Minh a suggéré que le FRA s'attache à réaliser efficacement le Plan d'action de Hanoi et à procéder à davantage de rénovations de la méthode opérationnelle afin de s'adapter avec souplesse aux changements régionaux et internationaux.

Il a profité de cette occasion pour annoncer les initiatives du Vietnam pour organiser un atelier ARF sur le renforcement de la coopération entre les forces d’exécution de l'ordre en mer et un autre sur l'application de l'UNCLOS 1982 et des outils juridiques internationaux pour faire face aux défis maritimes.

La 25e FRA a réuni les ministres des AE des pays membres de l’ASEAN et ses dix partenaires de dialogue (Australie, Canada, Chine, UE, Inde, Japon, Nouvelle-Zélande, République de Corée, Russie et États-Unis), et la Papouasie Nouvelle-Guinée, la République populaire démocratique de Corée, la Mongolie, le Pakistan, le Timor-Leste, le Bangladesh et le Sri Lanka.

Lors du forum, les ministres ont convenu d'adopter la déclaration de l'ARF sur la coopération en cas de catastrophe, la liste des activités du FRA en 2018 et 2019 et les plans de travail du FRA sur la sécurité maritime et les secours en cas de catastrophe en 2018-2020.

En discutant de la situation régionale et mondiale, ils ont souligné l’importance d’un ordre international fondé sur des règles et du rôle des organisations multilatérales.

Les ministres ont également fait part de leurs préoccupations concernant les nouveaux défis en matière de sécurité, notamment le terrorisme, les crimes transnationaux, la sécurité maritime, la cybersécurité et les catastrophes naturelles.

Ils ont réaffirmé l’importance de maintenir et de promouvoir la paix, la sécurité, la stabilité et la liberté de navigation maritime et aérienne en mer Orientale et de régler les différends sur la base du droit international et de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982.

Ils ont déclaré que les parties concernées ne devraient pas utiliser ou menacer d’utiliser la force, et ne pas mener d’activités de militarisation, tout en mettant en œuvre pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et le Code de conduite en mer Orientale (COC) . - VNA