Le pamplemousse du Vietnam a été exporté vers de nombreux marchés. Photo: CVN/VNA

Hanoi (VNA) - L’année 2018 est considérée comme une bonne année pour la filière des fruits et légumes avec 3,8 milliards de dollars d’exportations, un record.

La valeur totale à l’export des fruits et légumes du Vietnam n’a cessé d’augmenter, passant de 2,4 milliards de dollars en 2016 à 3,5 milliards en 2017, puis à 3,8 milliards en 2018.

Avec 3,52 milliards  en 2018, ces produits ont dépassé le riz et le poivre qui furent longtemps les produits agricoles phares du Vietnam à l'international. Avec plus de deux tiers du total des exportations vietnamiennes achetées, la Chine est devenue le plus grand importateur de ces produits, devant la République de Corée, le Japon, les Etats-Unis et l’UE.

La participation vietnamienne à des accords commerciaux importants comme le CPTPP (Accord global et progressif de partenariat transpacifique) et l’EVFTA (Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne) ouvre de belles opportunités pour les exportations nationales en général, de fruits et légumes en particulier.

Afin de produire des fruits et légumes de haute qualité et plus rentables, et ainsi accélérer leurs exportations ces prochaines années, de forts investissements dans la culture et la transformation constitueront un élément déterminant.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural s'est fixé comme objectif d'atteindre 10 milliards de dollars de valeur à l’export des fruits et légumes en 2025. -CPV/VNA