Le propriétaire du plus grand nombre de gongs au Tay Nguyen

Y Thim Bya, le propriétaire à ce jour du plus grand nombre de gongs et de jarres du Tay Nguyen (Hauts plateaux du Centre), est la première personne de la province de Dak Lak à avoir ouvert un musée privé.
Y Thim Bya, le propriétaire à ce jour du plus grand nombre de gongs et de jarres du Tay Nguyen (Hauts plateaux du Centre), est la première personne de la province de Dak Lak à avoir ouvert un musée privé.

"Moi, j'achète des gongs et des jarres pour les garder et les transmettre à mes descendants. Sinon, le Tay Nguyen ne connaîtra plus le son des gongs et ne se sentira plus l'odeur de l'alcool de riz", a-t-il confié.

Après près de vingt années de collection, Y Thim Bya possède 30 jarres Tuk et Tang, 18 ensembles d'anciens gongs totalisant plus de 300 gongs originaires des ethnies Gia Rai, E De et M'nong, des dizaines de chaises de maître de famille Kpan, ainsi que des centaines d'objets antiques et de bijoux.

Ces objets valent un éléphant ou des dizaines de buffles.

"Le nombre d'anciens gongs de Y Thim est supérieur au nombre d'habitants du village Ea Bong", a ainsi comparé le vieil homme Y Than Nie K'dam, après avoir évalué la valeur de la collection de Y Thim Bya.

"L'idée de collectionner de tels antiquités m'est venue après avoir vu un habitant jeter sa collection d'anciens gongs", a raconté Y Thim Bya. Préoccupé par cela, Y Thim Bya, cadre du centre de la culture et de l'information de Dak Lak, a décidé de racheter ces objets.

Il se rend partout pour rechercher et racheter des chaises Kpan et Jhong, d'anciens gongs, jarres ou d'anciens instruments de musique, et sa maison dans le village de Ea Bong, commune de Cu Ea Buar, ville de Buon Ma Thuot (Dak Lak), est devenue une destination habituelle pour les touristes voulant découvrir la culture du Tay Nguyen.

Y Thim envisage de construire une nouvelle maison oblongue, d'un coût estimé à 300 millions de dongs, pour améliorer son musée. Il a par ailleurs créé un orchestre de gongs qui se produit lors des fêtes traditionnelles ou d'événements culturels communautaires.

En dehors du plaisir de collectionner, Y Thim Bya fabrique lui-même des instruments de musique traditionnels du Tay Nguyen tels que les gongs Kram, les T'rung, Dinh Pah, Dinh Buôt, Dinh Tak Tar, Dinh Nam, huchet... et apprend les jeunes à en jouer, contribuant à la préservation et au développement de ce patrimoine du Tay Nguyen. - AVI

Voir plus