Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Photo : VNA
 

Mie (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a prononcé un discours lors de la première session du Sommet du G7 élargi qui a eu lieu le 27 mai dans la préfecture de Mie au Japon.

Le ​chef du gouvernement vietnamien a apprécié les sujets prioritaires mentionnés dans l’ordre du jour du sommet. Selon lui, il s'agit des questions importantes et urgentes pour la paix, la stabilité et le développement durable de la région Asie-Pacifique et, plus largement, du monde entier.

Il a estimé que le développement durable sur la base d'une intégration régionale et internationale efficace ​est une stratégie de développement du Vietnam, avant de souligner que la modernisation des infrastructures est l’une des trois priorités de son plan de développement socio-économique pour les temps à venir.

Le Vietnam tient en haute estime l​es initiatives du Japon sur le partenariat dans les infrastructures de grande qualité en Asie et sur la connectivité Mékong-Japon. Il salue le soutien des autres pays du G7 dont les Etats-Unis et le Groupe des Amis du bas-Mékong (FLM - Friends of Lower Mekong), pour le développement durable du bassin du Mékong avec la nouvelle initiative sur le programme des infrastructures durables (SIP).

Le Vietnam réaffirme son engagement d’œuvrer ensemble pour réaliser l'accord historique de Paris obtenu à la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-21).

Le Premier ministre vietnamien a affirmé le souhait du Vietnam que les pays du G7 et les organisations multilatérales ​continuent d'assister le Vietnam et les pays du Mékong à renforcer la coopération dans la gestion et la protection des ressources en eau, à améliorer leur adaptation au changement climatique ainsi que leurs capacités pour faire face à la sécheresse et la salinisation, notamment dans le delta du Mékong, en aval du Mékong.

"Nous sommes profondément conscients que la paix et le développement du Vietnam doivent être liés à la paix et la prospérité communes du monde. La contribution au règlement des défis communs de la région et du monde est la responsabilité et l'intérêt de chaque pays, quel que soit son niveau de développement", a déclaré le Premier ministre.

Nguyen Xuan Phuc a également salué les nouvelles initiatives du Japon dans les domaines importants tels que la garantie de la paix, de la stabilité et du développement au Moyen-Orient, les soins de santé, l'égalité entre les sexes et l'amélioration du rôle des femmes, ainsi que ses efforts pour soutenir l'Afrique, notamment dans le cadre de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD).

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que la prospérité et le développement durable au Vietnam, en Asie et dans le monde ne peuvent être assurés qu’avec un environnement international pacifique et stable. Il a insisté sur les défis croissants pour la paix et la sécurité ​de la région, particulièrement pour la sécurité et la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale. Selon lui, les agissements unilatéraux, à l’encontre du droit international et des accords régionaux, tels que les grandes opérations de construction d’îles artificielles, les tentatives de changer le statu quo et le renforcement de la militarisation, menacent gravement la paix et la stabilité de la région. Cette situation demande aux pays concernés de faire preuve de retenue, de régler les différends de manière pacifique, conformément au droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), à la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ainsi que de multiplier les mesures pour développer la confiance et la diplomatie préventive, afin de parvenir rapidement au Code de Conduite en Mer Orientale (COC).

Le Vietnam félicite les pays du G7 qui ont levé leur voix pour soutenir les efforts de garantie de la sécurité et de la liberté de navigation maritime et aérienne, de règlement des différends par la voie pacifique sur la base du respect du droit international et des conventions régionales, en souhaitant que ces pays et la communauté internationale continuent de contribuer d’une façon responsable à la consolidation de l’environnement de paix et de stabilité en Asie-Pacifique et dans le monde.

Le sommet du G7 élargi se tient les 26 et 27 mai, dans la province de Mie, au Japon, avec la participation des dirigeants de sept pays industriels développés (Japon, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Canada et Italie), de l’Union européenne et des pays invités (Vietnam, Indonésie, Laos, Bangladesh, Sri Lanka, Papouasie-Nouvelle-Guinée), de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques et de la Banque asiatique de Développement.

Au centre des discussions : les infrastructures de haute qualité, la sécurité régionale, la promotion des droits de la femme, les soins de la santé, la coopération dans la mise en oeuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable, et la coopération avec l’Afrique. -VNA