Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc au forum d’affaires Mékong-Japon, le 9 octobre au Japon. Photo : VNA

 

Tokyo (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et des dirigeants d’autres pays du Mékong ont assisté dans l’après-midi du 9 octobre à Tokyo à un forum d’affaires Mékong-Japon.

Cet événement, créé par l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), a réuni environ 600 entreprises du Japon et de cinq pays du Mékong (Vietnam, Laos, Cambodge, Thaïlande et Myanmar).

Selon la JETRO, Mékong est l’une des régions ayant une croissance élevée dans le monde, avec un niveau moyen de 6% en 2017. Ce forum avait pour objet de promouvoir les investissements et la coopération entre entreprises en présentant les opportunités dans les pays du Mékong.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présenté aux participants les potentiels ainsi que les atouts et avantages du Vietnam. Il a particulièrement insisté sur la stabilité socio-politique du Vietnam, sa position géostratégique importante et sa croissance de près de 7% au cours des neuf premiers mois de 2018. Le Vietnam et le Japon ont signé l’Accord global et progressif pour le partenariat trans-Pacifique (CPTPP). A ce jour, le Vietnam a accueilli près de 26.500 entreprises issues d’investissement direct étranger (IDE), avec un capital enregistré total de plus de 330 milliards de dollars. De nombreux grands groupes japonais tels que Canon, Fujitsu, Toyota et Honda, sont venus investir au Vietnam. Selon un rapport publié en février dernier par la JETRO, environ 70% des entreprises japonaises au Vietnam envisagent d’étendre leurs activités. D’ici 2020, le Vietnam aura des relations commerciales dans le cadre des zones de libre-échange avec 55 pays, dont 15 membres du G20.

Après avoir réaffirmé la volonté du Vietnam de continuer d’améliorer son climat des affaires, Nguyen Xuan Phuc a souligné que son pays privilégiait les investissements dans les technologies modernes pour développer les infrastructures, les énergies, l’industrie manufacturière, l’agriculture, la finance et la santé…

« Le gouvernement vietnamien s’intéresse davantage à la qualité des projets d’investissement qu'à leur quantité », a-t-il déclaré.

S’agissant des relations vietnamo-japonaises, le Premier ministre a rappelé qu’en 2017, le Japon était le plus grand investisseur au Vietnam avec 9 milliards de dollars et un commerce bilatéral de plus de 33 milliards de dollars. A ce jour, le Vietnam a accueilli près de 4.000 projets japonais cumulant plus de 55 milliards de dollars. Les perspectives économiques du Vietnam apportent de nombreuses opportunités aux entreprises du Mékong et du Japon.

Le chef du gouvernement vietnamien a enfin affirmé que la région du Mékong et le Vietnam en particulier, avec leurs potentiels et les belles relations Mékong-Japon, étaient des destinations attrayantes pour les investisseurs.-VNA