Le ministre des Affaires étrangères en visite à Singapour

Sur invitation de son homologue singapourien, K. Shanmugam, le ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a effectué lundi une visite officielle dans ce pays.
Sur invitation de son homologue singapourien, K. Shanmugam, le ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a effectué lundi une visite officielle dans ce pays.

Pham Binh Minh a eu un entretien avec K. Shanmugam et a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre Lee Hsien Loong.

Lors de sa rencontre avec Pham Binh Minh, Lee Hsien Loong a souhaité que les deux pays poursuivent régulièrement des visites de hauts dirigeants.

Concernant la coopération dans l'économie, il a affirmé continuer d'encourager les investisseurs singapouriens à venir investir au Vietnam.

Pour sa part, Pham Binh Minh a affirmé la politique constante du Vietnam de prendre en haute considération ses belles relations avec les pays de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Lors de leur entretien, les deux ministres des Affaires étrangères ont convenu de collaborer étroitement pour promouvoir les échanges de délégations de divers échelons entre les deux pays. Ils ont constaté que les relations d'amitié et de coopération intégrale entre les deux pays ne cessaient de se développer.

Le ministre Pham Binh Minh a émis le souhait que Singapour renforce ses investissements à long terme au Vietnam, dans les secteurs où ce pays dispose d'atouts et d'un grand savoir-faire.

En outre, les deux parties ont discuté de mesures à prendre pour renforcer la coopération dans d'autres secteurs tels que l'éducation-formation, l'agriculture, le tourisme, les échanges populaires...

Elles ont également affirmé poursuivre leur coordination au sein des forums régionaux comme internationaux. Elles se sont accordées pour impulser leur coopération afin de contribuer à l'édification d'une Communauté de l'ASEAN solidaire et puissante en 2015.

Enfin, les deux parties ont partagé le même point de vue sur l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la liberté de navigation en Mer Orientale, du règlement des conflits par voie pacifique, du respect du droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982) et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), pour établir au plus tôt le Code de conduite en Mer Orientale (COC).- AVI

Voir plus