Le marche automobile devrait retrouver des couleurs ces derniers mois de l'annee hinh anh 1

De nombreux concessionnaires automobiles lancent continuellement d'énormes incitations pour stimuler les ventes jusqu'à la fin de l'année. (Photo: Vietnam +)

Le marché automobile intérieur devrait  retrouver des couleurs au second semestre 2020 après une longue stagnation due à la pandémie de COVID-19, principalement grâce au  soutien du gouvernement et aux fortes remises des concessionnaires.

Offres spéciales

En vertu du décret gouvernemental N° 70/2020/ND-CP, 50% des frais d’immatriculation sont réduits pour les voitures fabriquées et assemblées localement jusqu’à la fin de cette année. La réduction a été proposée par le ministère de l'Industrie et du Commerce pour aider les entreprises locales à reprendre la production et le commerce et à stimuler la vente de voitures.

Les voitures ont actuellement des frais d'enregistrement de 12% de la valeur de la voiture à Hanoi, et de 10% dans d'autres villes et provinces du pays.

Les concessionnaires automobiles ont déclaré que les ventes de voitures avait augmenté d'environ 20%.

Sur le marché automobile vietnamien, les prix des voitures assemblées localement sont au plus bas, de 299 millions de dongs (12 892 USD) pour la Kia Morning et jusqu'à 4,9 milliards de dongs pour la Mercedes-Benz S 450 L Luxury.

Pour la Kia Morning la moins chère, au prix de 299 millions de dongs, avec des frais d'enregistrement de 10 à 12%, les acheteurs   n'ont qu'à payer 14,95 à 17,94 millions de dongs, au lieu des 29,9  à 35,88 millions de dongs   auparavant.

Pour les voitures les plus vendues sur le marché automobile vietnamien, telles que Toyota Vios au prix de 470   à 570 millions de dongs ou Hyundai Accent de 426   à 542 millions de dongs, les acheteurs  peuvent économiser jusqu'à 34,2 millions de dongs grâce aux frais d'enregistrement réduits.

La production et l'assemblage de voitures de luxe dans le pays en bénéficieront le plus. Au Vietnam, la seule marque de voitures de luxe assemblée dans le pays est Mercedes-Benz, avec le modèle le plus cher, la S 450 L Luxury, au prix de 4,2 à 4,9 milliards de dongs. Les droits d'enregistrement étaient auparavant de 420   à 596 millions de dongs, mais ne coûtent plus que 210  à 298 millions de dongs.

La seconde moitié  de l’année sera une occasion en or pour les clients de posséder leur marque de voitures préférée, car les concessionnaires automobiles locaux proposent des promotions attrayantes et des cadeaux pour liquider leurs stocks, ce qui rend les prix  plus attractifs que jamais.

TC MOTOR poursuit ses programmes de rabais pour ses modèles Mazda, avec des voitures CX-8 qui se vendent le plus à 200 millions de dongs et le prix du CX-5 passe de 80 à 120 millions de dongs.

Le constructeur automobile vietnamien VinFast lance également des promotions spéciales telles que le programme d'immatriculation gratuite des voitures et des tranches de taux d'intérêt nulles en deux ans pour ses Fadil, Lux A2.0, Lux SA 2.0.

Le marché automobile intérieur se réchauffe

Selon l'Association des constructeurs automobiles vietnamiens (VAMA), les ventes d'automobiles assemblées au pays au premier semestre ont chuté de 43% par rapport à la même période l'an dernier, et   celles de véhicules importés  de 21%.

Cependant, en mai, 11 095 automobiles assemblées au pays ont été vendues, en hausse de 50% par rapport à avril, et  15 874 unités en juin, + 43% par rapport au mois précédent.

Plusieurs constructeurs automobiles envisagent d'assembler localement des unités privilégiées plutôt que de les importer afin de bénéficier d'avantages plus importants.

En vertu du décret N° 57/2020/ND-CP du 25 mai, une taxe à l'importation nulle a été appliquée sur les composants automobiles à partir du 10 juillet dans le but de promouvoir la production automobile nationale et l'industrie de l'assemblage au cours de la période 2020-2024.

Cela signifierait également que plus de constructeurs automobiles bénéficieraient du tarif par rapport à ceux réglementés par le décret 125/201 /ND-CP du 16 novembre 2017. Dans le décret précédent, les constructeurs   devaient attendre des niveaux de production réglementés pour bénéficier d'incitations fiscales, qui ne bénéficient qu'aux producteurs à haut rendement. Par exemple, pour être éligibles, les entreprises doivent produire au moins 8 000 voitures de neuf places avec une cylindrée de 2 500 cm3 ou moins en 2018 et 13 500 voitures en 2022 .

Nguyen Trung Hieu, chef du sous-comité des politiques de la VAMA, a déclaré: «En vertu du nouveau décret, même des entreprises comme Honda et Mitsubishi qui assemblent seulement un ou deux modèles, sont éligibles   si elles satisfont aux exigences de production minimale».

Par ailleurs, le ministère des Finances a déclaré que le programme avait atteint son objectif d'encourager le développement du marché automobile local dans le contexte où les voitures importées des pays de l'ASEAN bénéficient de droits de douane de zéro pour cent.

En outre, le programme attire également des entreprises désireux de développer leur production comme Ford Vietnam, Honda et Mitsubishi. -VietnamPlus