Hanoi (VNA) – Chaque printemps, des centaines de jeunes hommes du village de Ngoc Tri, commune de Thach Ban, arrondissement de Long Biên, à Hanoi, jouent au tir à la corde, un jeu folklorique traditionnel pour solliciter un climat favorable et des récoltes exceptionnelles pendant toute l’année.
 
Rite de culte avant le début du jeu de tir à la corde assis. La corde en rotin fait 40 mètres de long. Photo : VNP

La légende raconte que Ngoc Tri fut frappé par la sécheresse. Douze puits dans le village furent asséchés, sauf un dans le hameau de Dia. Les hommes des hameaux de Duong et Cho affluèrent vers le puits pour aller chercher de l’eau. Mais les hommes du hameau de Dia les empêchèrent de le faire de peur que l’eau ne s’assècha bientôt. Les deux camps furent affrontés, tirant des seaux et des épaulettes tout en s’asseyant de peur que l’eau ne se répande. Lorsque la sécheresse fut fin, les personnes âgées ont pensé jouer au tir à la corde devant la maison communale lors de la fête du village pour solliciter des récoltes abondantes.
 
La corde en rotin est apportée sur le terrain de jeu. Photo : VNP

Les équipes en compétition sont sélectionnées avant la compétition. Les personnes de familles ayant au moins cinq générations vivant dans le village sont éligibles pour jouer. Le village de Ngoc Tri compte trois hameaux de Duong, Dia et Cho. Chacun envoie son équipe participer à la compétition et faire des offrandes aux dieux locaux au temple Trân Vu avant de participer à la compétition. Chaque équipe a jusqu’à 24 hommes et un capitaine. Les deux équipes tirent une corde en rotin qui est insérée dans le trou d’un poteau en bois fermement enfoncé dans le sol. Le jeu est pour le plaisir et les concurrents ne se préoccupent pas beaucoup des résultats finaux. Les gagnants et les perdants sont heureux et se régalent après le match.
 
La compétition débute après trois roulements de tambour. Les joueurs font le maximum sous les applaudissements du public. Photo : VNP

Les équipes en compétition sont soigneusement sélectionnées. Les joueurs peuvent appartenir à n’importe quel hameau du village, mais ils veulent tous que l’équipe du hameau de Duong, où les gens se spécialisent dans les travaux de champ, gagne. Si cette équipe gagne, on pense que tout le village jouira d’une année de prospérité et de bonheur.
 
La lutte à la corde est pratiquée depuis des générations à Ngoc Tri, commune de Thach Ban, dans le district de Long Bien. Le jeu populaire, à l’instar d’autres coutumes et pratiques traditionnelles, promeut la culture locale et la solidarité communautaire.
 
Les joueurs font tout leurs efforts afin de remporter la victoire pour leur hameau. Photo : VNP

Pour rappel, le 2 décembre 2015, le Comité intergouvernemental de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a inscrit les rituels et jeux de tir à la corde du Vietnam, du Cambodge, des Philippines et de la République de Corée sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. – VNA