Hanoi, 20 novembre (VNA) – Pham Phuoc Hung fait partie des meilleurs gymnastes vietnamiens, avec à son actif de nombreux tournois internationaux. En créant le premier club de gymnastique privé à Hanoï, il souhaite pouvoir continuer à pratiquer sa passion tout en la transmettant à la nouvelle génération.
 
Pham Phuoc Hung apprend à un enfant la pratique de la gymnastique. Photo : TN/CVN

Au Vietnam, les clubs de gymnastique ont souvent dû fermer leurs portes peu de temps après l’ouverture en raison du manque de pratiquants. Néanmoins, à 29 ans, Pham Phuoc Hung a pris la décision d’ouvrir une salle dédiée à la pratique de ce sport, inaugurée en juin dernier à Hanoï.

«J’avais l’intention d’ouvrir une salle de gymnastique depuis longtemps, mais je n’ai pas eu l’occasion de le faire avant, explique-t-il. J’ai toujours conservé l’idée dans un coin de ma tête, car je savais que l’opportunité se présenterait un jour ou l’autre. J’espère devenir une source d’inspiration pour les jeunes. Je veux leur transmettre ma passion pour ce sport. Je vais aussi tout faire pour que la gymnastique se développe de plus en plus au Vietnam».

Les bienfaits du sport pour la santé
 
Le gymnaste Pham Phuoc Hung dans ces œuvres. Photo : VNA

Pham Phuoc Hung a débuté la gymnastique à l’âge de 7 ans. Son parcours a été semé d’embûches, notamment en raison d’une maladie rare qui l’a frappée de plein fouet : la tuberculose osseuse (syndrome de Pott). Cette terrible épreuve a bien failli réduire à néant ses ambitions au plus haut niveau. Mais c’était sans compter sur la détermination du jeune homme qui, avec une rare force d’esprit, a remonté la pente puis remporté des médailles d’or lors des jeux d’Asie du Sud-Est 2005 aux Philippines, 2007 en Thaïlande, 2011 en Indonésie, 2015 à Singapour. Il a aussi obtenu son ticket pour les Jeux olympiques 2012 de Londres (Royaume-Uni) et 2016 de Rio de Janeiro (Brésil).

«Ma santé s’est améliorée lorsque j’ai eu une pratique sportive régulière. J’ai tiré de précieux enseignements sur l’importance du sport pour la santé», a-t-il confié. En effet, la pratique d’une activité sportive permet de diminuer les risques de développer une maladie.

Construit sur une superficie de 350 m², le «PPH Club» possède un gymnase de 160 m² et des bâtiments annexes. Trois ou quatre entraîneurs sont présents à disposition des gymnastes, pour les aider à utiliser les équipements sportifs. Une semaine seulement après son inauguration, le complexe sportif était déjà plébiscité par de nombreux jeunes. 

Un beau cadeau pour son anniversaire

«Aux cours de la première semaine, nous avons accueilli 300 personnes désirant se familiariser avec ce sport. La plupart étaient âgées de 15 à 25 ans. Dans le but de minimiser les risques de blessure pour les pratiquants, j’ai tenu à avoir des équipements de qualité», a-t-il dévoilé.

Ce sont les primes reçues lors des compétitions nationales et internationales qui lui ont permis d’ouvrir ce gymnase.

Pham Phuoc Hung a fait savoir que la salle de gymnastique avait ouvert le jour de son anniversaire. C’était pour lui une manière de s’offrir un beau cadeau après 22 ans dédiés à cette discipline.

Pour lui, transmettre sa passion aux jeunes est loin d’être une corvée, tout au contraire. «Je trouve ça formidable, il faut tout faire pour aider la relève».

Le chemin est encore long évidemment. Mais le «PPH Club», premier club privé de gymnastique à Hanoï, est un signe encourageant pour l’avenir de cette discipline au Vietnam. – CVN/VNA            
CVN