Un coin de Hanoï. Photo: rfa.org

 

Hanoï (VNA) - Dix ans après l'élargissement de ses limites administratives (2008-2018), la capitale Hanoï s'est développée fortement en tous domaines.

Concrètement, le produit intérieur brut (PIB) régional a augmenté de 7,41% par an en moyenne. Le PIB régional en 2017 a atteint 519.568 milliards de dongs, soit près du double de celui de 2008, et le revenu par habitant en 2017, 86 millions de dongs (3.910 dollars/personne), soit 2,3 fois plus qu'en 2008 (1.697 dollars).

La structure économique s'est améliorée. La part des secteurs des services, de l'industrie et de la construction, et de l'agriculture est passée respectivement de 56,6%, 28,7%, 4,3% en 2008 à 57,6%, 29,7%, 2,9% en 2017.

La valeur de production agricole par hectare en 2017 a atteint 239 millions de dongs, soit près du double par rapport à 2008 (124 millions).

Hanoï est l'une des 10 villes ayant le taux de croissance touristique le plus rapide au monde (12% par an en moyenne). Le nombre des arrivées internationales s'est élevé à 4,95 millions en 2017, au lieu de 1,3 million en 2008 (en hausse de 3,8 fois).

Les recettes budgétaires pendant la période 2008-2017 ont progressé en moyenne de 12,69% par an. En 2017, elles ont atteint 212.276 milliards de dongs, soit près de trois fois plus qu'en 2008.

Entre 2008 et 2017, le montant total des investissements de toute la société s'est chiffré à 2.030 billions de dongs. Hanoï a accueilli 3.237 projets d'investissement direct étranger, le décaissement a atteint 10,6 milliards de dollars. En 2017, les investissements de toute la société se sont élevés à 308.219 milliards de dongs, soit 2,85 fois plus qu'en 2008.

En termes d'indice de compétitivité provinciale (PCI), Hanoï s'est classée en 2017 au 13e rang parmi les 63 villes et provinces du pays. La capitale figure également parmi les 10 villes les plus dynamiques du monde.

Fin 2017, quatre districts que sont Dan Phuong, Dong Anh, Thanh Tri et Hoai Duc, et 294 de ses 386 communes (76,2%) avaient été reconnus comme localité satisfaisant aux critères de la Nouvelle ruralité. La capitale occupe ainsi le premier rang parmi les 63 villes et provinces en matière d'édification de la Nouvelle ruralité.

Le taux de ménages pauvres est passé de 8,43% début 2009 à 1,69% début 2018 selon le seuil de pauvreté multidimensionnelle. La ville n'a pas de communes ni de villages aux conditions socio-économiques extrêmement difficiles. En outre, 25 établissements pollués ont été traités. -VNA