Le Centre d’échanges culturels du vieux quartier de Hanoï. Photo: VOV

Hanoï (VNA) - Situé au 50 rue Dào Duy Tu, le Centre d’échanges culturels du vieux quartier de Hanoï est devenu une adresse incontournable pour les touristes. En plus de présenter l’histoire et les valeurs patrimoniales du vieux quartier, il accueille également des séminaires et des concerts de musique traditionnelle.

Inauguré le 2 février 2015, cet édifice de deux étages est le fruit d’une coopération entre la municipalité de Hanoï et celle de Toulouse. Les architectes toulousains ont conçu une maison moderne qui s’insère parfaitement dans le vieux quartier. La construction s’étale sur 458m2. Les deux premiers niveaux sont consacrés à des expositions et l’étage supérieur accueille des séminaires et des représentations artistiques périodiques. L’historien Duong Trung Quôc apprécie beaucoup cette périodicité.

«J’espère que cet espace pourra accueillir des publics de tous âges, mais surtout des jeunes. Il les aidera à mieux connaître le vieux quartier qui est en lui-même un patrimoine de Thang Long-Hanoï», estime-t-il.

Parmi les représentations artistiques qu’accueille le centre, la plus connue est «Histoire musicale du vieux quartier». Il s’agit d’un concert mensuel de musique traditionnelle donné par le groupe Dông Kinh Cô Nhac. Les artistes s’installent sur des nattes et n’utilisent ni micro ni amplificateur.

Photo: VOV

«Notre centre est comme une passerelle entre la jeunesse et le vieux Hanoï», indique Trang, qui y est employée. «Le groupe Dông Kinh Cô Nhac comprend des artistes chevronnés mais aussi des jeunes qui se produisent une fois par mois. Leurs concerts attirent de très nombreux touristes».

Les soirs du vendredi, du samedi et du dimanche, le Centre d’échanges culturels du vieux quartier ouvre jusqu’à 22h. Depuis que le quartier est devenu piéton durant ces trois jours, le public vient de plus en plus nombreux. Nguyên Thùy Linh en fait partie.

«Les expositions que j’ai pu visiter ont vraiment enrichi mes connaissances sur le vieux quartier et l’histoire de la ville. C’est pour ça que je viens souvent», nous dit-elle.
Toutes les photos exposées au centre disposent de légendes en anglais et en français. L’établissement propose également aux touristes des guides parlant ces langues. Que demander de plus? Un restaurant sympa juste en face? Eh bien qu’à cela ne tienne… Little Hanoi: c’est bon, pas cher et l’accueil est chaleureux… -VOV/VNA