La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée

La "rue des Occidentaux" est réanimée après la permission de Hanoï de reprendre les activités des bars, karaokés et discothèques à partir de 00h00 mercredi 16 septembre.
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 1 Après 28 jours sans nouveau cas d’infection par le COVID-19 au sein de la communauté, lors de la réunion du Comité municipal de direction pour la prévention et le contrôle du COVID-19 de Hanoï tenue le 15 septembre, le vice-président du Comité populaire municipal, Ngô Van Quy, a décidé de permettre aux bars, karaokés et discothèques de reprendre leurs activités à partir de 00h00 mercredi 16 septembre en respectant les règles sur la prévention et la lutte contre le COVID-19, les incendies et d’autres incidents. Un jour après cette décision, la rue Ta Hiên ou la "rue des Occidentaux", au cœur du vieux quartier de Hanoï, est réanimée. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 2Ta Hiên est une petite rue qui fait 270 m de long. La rue est cachée dans le Vieux quartier de la capitale. Les Hanoïens l’appellent la rue des «Tây» (Occidentaux). Sans aucun doute le lieu le plus cosmopolite de la capitale. Les jeunes y viennent pour profiter de l’ambiance géniale. Depuis l’an 2010, une partie de la rue a retrouvé son charme d’antan avec d’anciennes maisons reconstruites dans le cadre d’un projet de coopération entre Hanoï et la ville de Toulouse (France). Les habitants de la rue Ta Hiên et ceux de la capitale vietnamienne en général en sont très fiers. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 3Minh Tu, 24 ans, domicilié dans l’arrondissement de Dông Da, se promène dans cette rue avec des amis. Il a souhaité voir le Vietnam endiguer bientôt l’épidémie de COVID-19, pour que la vie normale se reprenne. Selon le vice-président du Comité populaire municipal Ngô Van Quy, la ville a passé 28 jours sans nouvelle infection locale, les foyers épidémiques dans la région ont pris fin. Cependant, le risque est toujours évident, surtout dans un proche avenir lorsque le Vietnam va reprendre des vols commerciaux avec certains pays. Par conséquent, Hanoï doit contrôler étroitement le risque de l'épidémie à l'intérieur, continuer à empêcher l’importation du coronavirus de l’extérieur. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 4La rue Ta Hiên, qui ne dort jamais, est habituellement l’un des lieux prisés de la capitale. Cette rue accueille chaque jour un grand nombre des habitants. Depuis de nombreuses années, les Hanoïens et les touristes aiment aller à la rue Ta Hiên car ils y trouvent une ambiance agréable, des cuisines de très bon marché. Ses stands de bière pression sur le trottoir proposent toutes sortes de plats tels que cailles et calmars grillés, nem chua (hachis de porc fermenté et couenne), frites, phở xào bò (nouilles de riz à la viande de bœuf sautées)..., mais la bière reste toujours la boisson la plus choisie. Tout le monde se retrouve coude-à-coude dans une joyeuse ambiance potache. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 5La rue Ta Hiên attire les gens avec sa gastronomie originale sur le trottoir et son architecture typique bien conservée en même temps. Elle est limitée au sud par la rue Hàng Bac et au nord par la rue Hàng Buôm. Selon les Hanoïens, Ta Hiên ressemble à une jeune fille à la beauté intérieure. Pas vraiment très belle, mais beaucoup de charme, surtout le soir venu... La nourriture de la rue Ta Hiên est très diversifiée. Des plats sont assez simples, pas trop raffinés, mais lorsqu’on les mange avec de la bière, cela crée un goût exquis. Les cuisines les plus cherchées sont des œufs de caille grillés, des nem chua, des pattes de poulet frites, des pommes de terres frites. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 6À chaque fois que l'on parle de la "rue des Occidentaux" à Hanoï, les habitants de la capitale pensent immédiatement au carrefour des rues Ta Hiên - Ma Mây - Luong Ngoc Quyên. Le point d'orgue de ce carrefour cosmopolite est la rue Ta Hiên qui fait quelques centaines de mètres de longueur seulement et où il y a des maisons adjacentes à d'anciens toits de tuiles brunes, à l'architecture française du début du XXe siècle. Ta Hiên ressemble à une jeune fille à la beauté intérieure. Pas vraiment très belle, mais beaucoup de charme, surtout le soir venu... Contrairement à la beauté tranquille du début de la matinée, la rue Ta Hiên devient charmante et animée lorsque la nuit tombe. Photo: VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 7Des étrangers sont dans un café dans la rue Luong Ngoc Quyên, tout près de la rue Ta Hiên, pour déguster la bière. C’est un lieu préféré des étrangers à leur arrivée à Hanoï. À chaque fois que l'on parle de "rue des Occidentaux" à Hanoï, on pense immédiatement au carrefour des rues Ta Hiên - Ma Mây - Luong Ngoc Quyên. Ce lieu est aussi surnommé par les Hanoïens le « Paradis de la bière ». C’est étroit, bondé, et pourtant on adore y venir. Bien que la rue soit petite et étroite, le flux de personnes est extrêmement fréquenté. Les visiteurs du monde entier ne peuvent pas manquer la beauté animée et la cuisine rustique de ce quartier. Photo : VietnamPlus.
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 8Tandis que la rue piétonnière Bùi Viên à Hô Chi Minh-Ville, surnommée "rue des Occidentaux", est réputée pour l’agitation, dans la rue Ta Hiên, se retrouvent chaque soir des jeunesses cosmopolites désireuses de découvrir le mode de vie local, mais aussi des Vietnamiens venus passer une bonne soirée entre amis. Il semble que le désaccord linguistique n’est qu’une mince affaire, tout le monde rit joyeusement. Un simple, discret, non-somptueux magasins de bière qui peuvent occuper une place particulière dans le cœur des invités ici. Ta Hiên - Ma Mây - Luong Ngoc Quyên est le "carrefour cosmopolite" avec de nombreux types de services, de lieux de restauration et de divertissements. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 9 Les jeunes sont dans un bar dans la rue Ta Hiên la nuit. Ils prennent souvent de la bière, du café et d’autres boissons. En venant à Ta Hiên, on ne peut absolument pas laisser tomber les bars, les pubs animés comme: 1900 bar, Hay bar ... Avec son espace moderne, son son vivant et ses performances extrêmes, cet endroit est devenu une destination idéale pour les jeunes à vivre avec de la musique. C'est également l'un des lieux de divertissement les plus intéressants de cette rue. Tout le monde se contente de s’assoir dans une telle ambiance et écoute la musique. Photo : VietnamPlus
La "rue des Occidentaux" à Hanoï réanimée ảnh 10Les bars dans cette rue sont rouverts. À partir d'octobre 2014, trois rues Ma Mây - Ta Hiên - Luong Ngoc Quyên étaient prévues pour être une zone piétonne le week-end. Bien que la rue Ma Mây ne soit pas trop bruyante et pleine de monde comme la rue Ta Hiên, elle a ses propres caractéristiques uniques. Au long de la rue, la richesse des boutiques de souvenirs présentent des produits traditionnels, laissant les visiteurs inoubliables. La nuit à Ta Hiên est plus excitante. La rue Luong Ngoc Quyên est animée avec des versions acoustiques et Ma May apporte une ambiance plus douce avec des chansons folkloriques. Toutes ces choses créent une caractéristique unique pour ce vieux quartier de Hanoï, faisant tout invité international de rester amoureux pour Hanoï ... Photo : VietnamPlus

Voir plus